La S.E.R.E a été initiée en 1991 et déclarée au Journal Officiel en 1992.

Elle regroupe un collectif de réalisateurs de documentaires d’environnement, tant français qu’étrangers ; et aussi d’autres professionnels de tous les secteurs de l’audiovisuel dans le secteur de l’environnement. Avec, pour but, la promotion des connaissances et des activités de ce secteur (auquel sont liés ceux de la nature et du développement durable), par le biais de manifestations audiovisuelles et le soutien aux professionnels.

L’équipe de la S.E.R.E :

Marie-Pierre CABELLO, Directrice de la SERE

Marie Pierre Cabello, Directrice

mpc@s-e-r-e.net

Alain Zecchini, Journaliste scientifique

az@s-e-r-e.net

YLG

Yann LE GALLIC, webmaster

ylg@s-e-r-e.net

La S.E.R.E a l’agrément du ministère de la Jeunesse et des Sports et bénéficie du soutien du Centre National du Cinéma (CNC).

Elle a une convention-cadre avec l’Ademe et est membre  de France Nature Environnement (FNE)

 

La S.E.R.E a également un partenariat-prestige avec le Centre régional d’information des Nations-Unies (UNRIC, Bruxelles)

et des partenariats-médias avec Radio France International (RFI)
pour son émission « C’est pas du vent ! » et avec Terre-TV et  Radio Ethic

 

 

 

La S.E.R.E., pour l’audiovisuel dans l’environnement

Les actions de la S.E.R.E. s’organisent dans six directions : des ateliers ; un cycle de débats, les Mardis de l’Environnement ; des manifestations audiovisuelles ; des rendez-vous nature ; l’édition d’ouvrages de référence ; des liens avec l’interprofession.

1. Les ateliers

Ils sont organisés pour les professionnels de l’audiovisuel. Et proposés sous forme thématique : un sujet qui soit pleinement au cœur de l’actualité professionnelle.

Quelques ateliers récents :

  • l’œuvre audiovisuelle et la télévision ;
  • l’éco-conception et l’éco-production ;
  • le droit d’auteur ;
  • l’aide à l’écriture

2. Un cycle de débats

Tous les premiers mardis du mois depuis sa création, la S.E.R.E. propose « Les Mardis de l’Environnement » avec un rendez-vous triestriel depuis 2015, une rencontre-débat sur de grands sujets d’actualité, avec des spécialistes. En partenariat avec l’Institut océanographique Paul Ricard, elle a lieu à Paris.
Parmi les thèmes récemment abordés :

  • l’écologie, des solutions durables !
  • la nature, mise à prix ?
  • producteurs et diffuseurs d’environnement : le nouveau PAF. Darwin, dinosaure ou prophète ?
  • la biodiversité à l’épreuve du réchauffement climatique. l’ « économie verte » est-elle durable ?
  • le Grenelle de la mer est-il la chance des mers françaises ?
  • Copenhague, l’épreuve de vérité

3. Des manifestations audiovisuelles

La S.E.R.E. crée des festivals de documentaires, seule ou en association, complétés par des tables-rondes sur des thèmes choisis.
Quelques exemples de festivals :

  • Val d’Isère Grandeur Nature –biodiversité)
  • festival international de documentaires sur l’eau (Tchécoslovaquie)
  • festival du film d’environnement du salon de l’Agriculture
  • journées du développement durable (ministère de l’écologie)
  • 40 ans pour la mer (Ile des Embiez)
  • Les Frontières du Court (Marseille)

4. Des rendez-vous nature

Le principe est de faire partager à un groupe de professionnels et d’auditeurs des Mardis de l’Environnement une problématique liée à la nature. Sur le terrain, bien sûr. Chaque sortie, d’une demi-journée, bénéficie du support de scientifiques et de naturalistes. Le Mardi de l’Environnement de juillet est ainsi toujours « délocalisé », mais ces sorties peuvent intervenir  aussi tout au long de l’année.

Quelques sujets de rendez-vous nature :

  • la réserve naturelle de Camargue
  • les grues cendrées du lac du Der
  • les Sept-Iles de Bretagne
  • le Potager du Roi à Versailles
  • la ferme du Coquibus en forêt de Fontainebleau

5. L’édition d’ouvrages de référence

C’est une activité nouvelle pour la S.E.R.E., et prometteuse.
Début 2011 est paru le premier titre, le MédiaSvert. Le premier guide recensant les médias de l’environnement en France. Journaux, radios, télévisions, organismes, journalistes spécialisés, institutions, sites internet, etc., toutes les professions actives, totalement ou partiellement, dans les médias de l’environnement, sont présentes dans ce qui a l’ambition de devenir une « bible » et qui est disponible en librairie.

6. Des liens avec l’interprofession

En sus de ses partenariats, La S.E.R.E. bénéficie, pour la réalisation de ses actions, de ses nombreux contacts permanents et collaborations avec l’ensemble des professionnels. Notamment le ministère de l’Ecologie et le Muséum national d’Histoire naturelle, des télévisions, des radios, des supports de presse écrite, des entreprises et des municipalités.
La S.E.R.E . est également présente aux carrefours de la profession, ceux des festivals spécifiques des professionnels de l’environnement et du marché du film :

  • le Sunny Side,
  • le Festival du film d’ornithologie de Ménigoute,
  • le Festival de l’image sous-marine de Marseille, en particulier.