06/12/2005

La planète est meurtrie par les interventions néfastes des hommes et notamment par le profond gaspillage des ressources qu’elle peut leur accorder … mais elle est aussi, en partie pour cette raison, l’objet de passion et de célébration. Pour la conserver, tous unis derrière les impératifs écologiques ! Ils sont nombreux dans leur domaine, de par le monde, ceux qui se mobilisent pour faire découvrir et aimer la Terre. Et à quelques jours de la fin d’année, les Mardis de l’Environnement avaient pris une note volontairement optimiste, en recevant quelques-uns de ces acteurs qui témoignent de leur engagement à ce titre.

  • Serge Orru, directeur du Festival du Vent, à Calvi, a expliqué comment cette manifestation est devenue un rendez-vous environnemental essentiel ;
  • Eric Grinda, producteur et réalisateur, a diffusé un petit film montrant le pouvoir de l’image pour susciter des émotions – une arme à double tranchant, qu’il s’agit de bien utiliser ;
  • Natacha Calestrémé, auteur de « Les héros de la nature », s’est appuyée sur les exemples de son livre pour louer ceux qui s’investissent pleinement dans le combat écologique ;
  • Jacques Rougerie, architecte, a suscité un vif intérêt pour son projet « Sea Orbiter », un module habitable en semi-immersion dans l’océan Atlantique, destiné à étudier la vie marine, fruit d’une collaboration internationale, et qui doit être opérationnel en septembre 2008 ;
  • Thierry Barbier, photographe, a survolé en ULM l’Afrique (son livre, «Carnet de vol : l’Afrique vue du ciel ») et en a retiré des photographies émouvantes, et aussi la volonté de préserver la nature ;
  • Frédéric Fougéa, réalisateur, a témoigné de son parcours professionnel, de ses nombreux films à succès, qui tournent tous autour de la problématique du respect du vivant ;
  • Pierre Bressiant, également réalisateur, a notamment évoqué ses deux projets en cours, l’un sur les taupes, l’autre sur les sangsues, des espèces peu familières, et à défendre ;
  • Patrick Bouchitey, acteur, réalisateur et producteur, s’est assuré un joli succès en diffusant et commentant la bande-annonce d’une vidéo inédite qu’il a produite sur les « animaux qui parlent comme des humains » et qui ont tous des choses à nous dire…
  • François Terrasson, maître de conférences au Muséum National d’Histoire Naturelle, avait aussi été invité pour donner son sentiment sur ces interventions, sur le sens qu’il fallait accorder à la défense de la nature, dans l’optique générale choisie pour ce Mardi de l’Ennvironnement.
Pour partager cette information