04/12/2007

Porteurs d’avenir, les projets qui impliquent les jeunes en faveur de l’environnement se multiplient, et il est juste de donner de temps en temps des coups de projecteur sur eux. C’est ainsi que les Mardis de l’Environnement de décembre s’étaient programmés, avec des témoignages, notamment, sur plusieurs actions de terrain.

Véronique Tollard (Planète Mer) a décrit avec passion les initiations à la découverte de la mer et des animaux marins, qu’elle pilote depuis quatre ans en Méditerranée à bord d’un voilier. Selon elle, les enfants, après leur stage, ont assimilé avec une grande facilité les principes de base de l’écologie, et sont suffisamment convaincus pour rentrer « prêcher la bonne parole » dans leur entourage. Pour l’association Alofa Tuvalu (qui soutient l’archipel de Tuvalu, dans le Pacifique, menacé par la montée des eaux), Fanny Héros a relaté l’histoire (avec un film vidéo) d’un chapiteau d’exposition sur le thème du réchauffement climatique, monté à Clichy-sous-Bois, puis à Saint-Denis, l’an passé, à l’intention des classes. Dans le même environnement de « zones (socialement) sensibles », à La Verrière et à Cury (Yvelines) surtout, Samuel Louinet organise depuis 2001 des programmes de tri sélectif, sur 6 mois, pour 120 enfants, avec des concours de dessins et d’affiches. Ce sont aussi les enfants qui ont été les maîtres d’oeuvre du film « Un, deux, tri », consacré à cette question du tri sélectif.

L’observation des animaux, dans la nature, participe aussi à ces activités d’éveil et de connaissance de l’environnement. Jean-François Magne, du CORIF, a parlé du CEEF, le Collectif d’éducation à l’environnement francilien : une structure qui regroupe des organisations dédiées à ce secteur, et qui organise des actions de sensibilisation à l’avifaune, avec un mode original, l’audition des oiseaux. Les enfants peuvent enregistrer les chants aviaires, et ils ont été aussi responsables de la réalisation d’un CD spécifique. Jean-François Magne a également évoqué la création, en cours, de clubs nature, dans les établissements scolaires franciliens, notamment les lycées agricoles.

Directeur scientifique du WWF-France, Bernard Cressens est venu dérouler l’ensemble des actions et des programmes en faveur des jeunes de son association. Et ils sont nombreux : animations dans les écoles, mallettes pédagogiques, journées sur le terrain, jeux, guides, site internet panda junior, gîtes panda, panda magazine.

De tous ces investissements, tous les participants se sont accordés à reconnaître les retours : les jeunes sont de plus en plus concernés et se sentent de plus en plus investis par le « devoir » de se préoccuper de la nature. Et sans nul doute, ils doivent faire bon accueil aux images que les aînés leur présentent. Tel le nouveau film de Laurent Charbonnier, « Les Animaux amoureux », récemment sorti, dont des images ont été diffusées lors de ce Mardi de l’Environnement, en présence du producteur, Jean-Pierre Bailly (société MC4).

 

Pour partager cette information