Correns3Dans le Var, près de Brignoles, au nord-est d’Aix-en-Provence, Correns, petite commune, mais d’avant-garde, s’enorgueillit d’être le premier village bio de France. La plupart des activités ont en effet choisi ce mode de production. Et tous les ans, en août, le maire du village, Michaël Latz, organise une fête du bio et du naturel, qui rassemble une centaine d’exposants, et de très nombreux visiteurs venus de toute la région. Cette année, les 14 et 15 août, c’était la quatorzième édition.
Correns, c’est aussi, et pour la quatrième année consécutive, un festival de documentaires de la S.E.R.E., à l’occasion de cette fête du bio. Il prend de l’ampleur. Trois programmes courts des productions de Campagnes TV, la nouvelle chaîne de l’agriculture et du monde rural, et sept documentaires de 52’ avaient été sélectionnés pour les deux journées de la fête du bio. Ils ont été vus tant par des passionnés qui visionnent l’ensemble de la programmation que par d’autres intéressés le temps d’une ou de plusieurs projections.

 

Productions de Campagnes TV : 

  • « L’ange gardien des ruches », « Ma vie d’agriculteur » et « Du champ aux fourneaux ».

Documentaires :

  • « La disparition des abeilles : la fin d’un mystère », de Gilles Luneau et Natacha Calestrémé ;
  • « Pour quelques grains d’or », de David Briffaud et Fabien Mazocco ;
  • «  Fées des bious », de Katie Callan et Sébastien Carayol ;
  • « Recherche ferme désespérément », de Thierry Le Vacon ;
  • « La fin des haricots », de Catherine Treffousse ;
  • « Coup de chaleur sur le vin », production Lukarn ;
  • « Voyage entre ciel et terre », Claude et Lydia Bourguignon.

Correns2

Quelles ont été les préférences du public ? Difficile de le dire sans sembler prendre parti… Mais à l’évidence, nombreux ont été ceux particulièrement sensibles au destin si poignant et si bien décrit de l’héroïne de « Recherche ferme désespérément » ; au scandale de la disparition des abeilles, bien montré dans le film qui les concernait ; à la passion et à la science des époux Bourguignon, filmés et longuement interrogés dans « Voyage entre ciel et terre ». Cela n’excluait pas, bien sûr, la valeur des témoignages des autres documentaires, et la maîtrise de leur réalisation.

Après chaque projection, l’équipe de la S.E.R.E. engageait un dialogue avec les spectateurs, pour aller un peu plus loin. Dans une atmosphère détendue, et bien à l’image de cette fête des produits naturels, au cœur de la Provence verte.

Michael Latz

M. LATZ, Maire de Correns nous informe, au micro de Pascale Marccagi, des projets en cours pour le développement durable

interviewMaireCorrens2013

Vous pouvez retrouver les interviews de Pascale Marcaggi réalisés à l’occasion de la Fête du Bio sur RadioEthic : www.radioEthic.com

D’autres informations sur ce Festival de Documentaires : contact@s-e-r-e.net