Quelle mouche a donc piqué la Macronie ?ILLUSTRATION-COMPL-ENQUETE-CAMPAGNE

Des centaines de fermetures de classes, des routes nationales bientôt limitées à 80km/h, des petites lignes de train en sursis, l’interdiction du glyphosate : la France rurale semble dans le viseur du gouvernement.

Emmanuel Macron serait-il devenu le Président des villes, comme lui reprochent ses opposants ? La misère serait-elle moins pénible au Somail, dans l’Aude, ou à Chamagne dans les Vosges ?

« Ce qui est mal vécu, c’est la fermeture d’une classe à 15 élèves dans une école rurale et l’ouverture d’une classe à 12 à quelques dizaines de kilomètres, en éducation prioritaire » déclare la secrétaire nationale du SNUipp, pourtant favorable au dédoublement des classes REP. Les enfants des champs seraient « sacrifiés » au profit des enfants des villes !

Complément d’Enquête sur ces campagnes françaises en colère, délaissées, qui n’en peuvent plus de voir disparaitre bureaux de poste, maternités et maintenant classes de primaires… La France des cantons et des sous-préfectures va-t-elle finir par exploser ? Autre réforme qui ne passe pas : le projet de limitation de vitesse sur les nationales. Incompréhensible dans des territoires où la voiture est aussi indispensable qu’un logement !

Mais comment vivent tous ceux qui ne veulent pas des grandes villes, saturées de bruit et de stress ? Dans la Drôme, c’est toute une vallée qui revit grâce aux jeunes néoruraux. Des trentenaires, ex-citadins, s’installent au grand air. Ici, une bande de copains qui transforme une usine abandonnée en espace high-tech ; là, une commerciale reconvertie en éleveuse de vaches. Loin des villes, la jeunesse française repeuple les campagnes et se sent enfin utile !

France rurale : l’amer est dans le pré

Reportage de Jean-Karl Lambert.

Jamais sans ma bagnole

Un Reportage de Rola Tarsissi (rediffusion)

L’eldorado des campagnes

Un reportage d’Olivier Sibille (rediffusion)

Cette semaine, c’est à Neuillay-les-Bois, petit village dans l’Indre (zone blanche, école en danger…) que « Complément d’enquête » posera ses fauteuils rouges.

Thomas Sotto y recevra le maire, une parent d’élève et le démographe Hervé Le Bras.

Pour partager cette information