Antony, le 24 mai 2011

L’Alliance AllEnvi publie son premier rapport d’étape

La recherche environnementale française, structurée au sein de l’alliance nationale de recherche pour l’environnement, AllEnvi, dispose désormais d’outils partagés pour répondre aux grands défis environnementaux. L’alliance AllEnvi, créée le 9 février 2010, vient de publier son premier rapport d’étape.

Le premier rapport d’étape de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement AllEnvi1 a été présenté ce matin, par Roger Genet, directeur général du Cemagref et président de l’alliance, François Houllier, directeur général délégué de l’INRA, Jacques Pagès, directeur général délégué du Cirad et Patrick Vincent, directeur général délégué de l’Ifremer. L’alliance AllEnvi a pour mission de programmer et coordonner la recherche pour l’environnement à l’échelle nationale, sur les enjeux de l’alimentation, de l’eau, du climat et des territoires. Les travaux menés depuis sa création en février 2010 par les groupes de travail d’AllEnvi, réunissant 250 experts scientifiques, ont permis de renforcer la synergie entre acteurs de la recherche en France et de proposer des orientations programmatiques pour une recherche ambitieuse et performante, à la hauteur des questions environnementales et des enjeux économiques et sociétaux.

 

Orientation des programmes ANR

La synthèse des priorités issues des travaux des groupes thématiques d’AllEnvi contribuera à la programmation 2012 de l’Agence nationale de la recherche (ANR). L’alliance a notamment soumis trois propositions nouvelles concernant les risques environnementaux, le fonctionnement des écosystèmes en relation avec leur biodiversité et la prévision du climat aux échelles de temps intermédiaires.

 

Coordination : l’exemple des SOERE2

L’alliance coordonne et labellise les infrastructures nationales d’observation et d’expérimentation pour la recherche environnementale qui ont pour objectif de recueillir et mutualiser les paramètres observables et mesurables sur l’ensemble du territoire, dans quatre grands domaines : océan et atmosphère, surfaces et interfaces continentales, écosystèmes, biodiversité, homme et milieux, sciences de la Terre. Ces données sont ainsi mises à la disposition de tous les scientifiques. Treize SOERE ont ainsi été labellisés et financés par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche en 2010.

 

Pour la première fois en France, les acteurs de la recherche se sont regroupés pour mieux coordonner leurs recherches et leurs expertises dans le domaine de l’environnement. Ensemble, les douze membres fondateurs et les quinze membres associés d’AllEnvi, organismes de recherche, universités et grandes écoles, entendent faire jouer à la recherche fondamentale et finalisée un rôle central, en France et en Europe, dans la promotion d’une société innovante ouverte à l’économie et qui maîtrise les risques environnementaux.

 

1 Membres fondateurs : le BRGM, le CEA, le Cemagref, le Cirad, le CNRS, la CPU, l’Ifremer, l’Inra, l’IRD, l’Ifsttar, Météo France, le Muséum national d’histoire naturelle.

2 Systèmes d’observation et d’expérimentation à long terme pour la recherche en environnement

Pour en savoir plus : www.allenvi.fr

Pour le groupe communication d’AllEnvi :

Contact presse Cemagref Marie Signoret – 01 40 96 61 30 / 06 77 22 35 62       presse@cemagref.fr

Pour partager cette information