Revue d’Actualité de la SERE – Décembre 2015

Evénements

 . En marge de la COP 21. Plusieurs projets, ou thématiques, sont apparus, en complément des décisions ou orientations de la conférence climatique.

– Les émissions de gaz à effet de serre de deux des principaux acteurs du réchauffement vont s’accroître. La Chine s’est engagée à atteindre un pic d’émissions en 2030. Mais à cette date, celles-ci représenteront 14,5Gt équivalent CO2 par an, soit 4Gt de plus qu’aujourd’hui. L’Inde verra passer ses émissions actuelles de 2,9Gt à 9,2Gt, soit plus d’un triplement. En 2030, le total des émissions de ces deux pays représenteront 40% des émissions mondiales.

– S’agissant spécifiquement des rejets des industries du charbon, ils s’accentueront aussi. Car le nombre des centrales thermiques à charbon augmentera largement d’ici à 2025. Pour la Chine, + 1 171 unités (2 363 actuellement) ; pour l’Inde, + 446 (contre 589) ; l’Europe des 28, + 27 (468) ; la Turquie, + 93 (56) ; le Japon, + 45 (90).

– Deux satellites devraient à terme aider à vérifier les engagements des Etats après la COP 21. Le premier, Merlin, un satellite franco-allemand, mesurera la concentration de méthane dans l’atmosphère et identifiera les sources d’émission. Le second, Microcarb, français, mesurera la présence de CO2 sur la Terre.

– La Grande-Bretagne a annoncé des mesures qui semblent a priori contradictoires, fin novembre : l’arrêt des centrales à charbon, en 2025, et la cessation des aides publiques à l’éolien et au solaire.

– Plusieurs pays se sont rapprochés pour proposer aux pays dont le poumon forestier est menacé des aides financières. Ainsi, le Royaume-Uni, la Norvège et l’Allemagne ont décidé de débloquer 5 milliards$ entre 2015 et 2025 puis 1 milliard$ supplémentaire par an ensuite, destinés aux pays engagés dans un programme de sauvegarde des forêts. Cela concerne notamment la forêt amazonienne, côté brésilien. La déforestation représente 20% des émissions de gaz à effet de serre.

– En France, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a fait état d’une augmentation très significative des pratiques frauduleuses concernant les offres commerciales relatives aux installations solaires en 2014 (+ 93% par rapport à 2013). Par ailleurs, une étude de l’Ademe a estimé, dans un rapport, que la France pourrait s’alimenter totalement en énergies renouvelables en 2050. Avec 50 000 éoliennes (terrestres et marines), 500 km2 de surfaces solaires, plusieurs dizaines de milliers de toits équipés de panneaux photovoltaïques. Seul bémol, les projections de consommation électrique mentionnées sont, de l’avis des spécialistes, non robustes, et ne peuvent donc pas être garanties. Il reste aussi que l’installation de l’ensemble de ces dispositifs d’énergies renouvelables est loin d’être assurée.

 

. Diesel, un droit à polluer supplémentaire ? En plein scandale des logiciels « espions » de Volkswagen, la Commission européenne a relevé les seuils d’émission d’oxyde d’azote des voitures, satisfaisant ainsi les industries automobiles. Soit deux fois plus que le niveau autorisé aujourd’hui. La ministre française de l’Environnement, Ségolène Royal, s’est déclarée scandalisée par cette décision. Lundi 14 décembre, le Parlement européen a rejeté la mesure, à une très large majorité.

 

. Un tribunal contre l’ « écocide ». L’écocide, c’est le fait de tuer la vie, et plus précisément, la maison commune que constitue le monde, et qui supporte la vie. Début décembre, un collectif de mouvements citoyens à travers le monde a constitué ce tribunal, qui entend « juger les crimes imputés à la multinationale américaine [il s’agit de la firme Monsanto] dans le domaine environnemental et contribuer à la reconnaissance du crime d’écocide dans le droit international. » Ce tribunal avait prévu de commencer à ouvrir ses débats en octobre, à La Haye (Pays-Bas).

 

. En France, reprise attendue des travaux à ND des Landes. Le projet très controversé d’aéroport à Notre-Dame des Landes (Loire-Atlantique) a reçu nouveau feu vert du préfet, pour une reprise du chantier en 2016.

 

. Protection des mers, on peut mieux faire. Actuellement, seuls 4% des océans sont situés dans une aire marine protégée. En 2000, l’ONU avait fixé comme objectif une couverture de 10% d’ici à 2020.

 

. Ferme de clonage de vaches à grande échelle en Chine. En construction, cette ferme a pour objectif la production d’un million d’embryons par an. L’entreprise concernée a aussi annoncé son intention de cloner des animaux domestiques, des chevaux de course… et des chiens policiers, c’est-à-dire des « objets de consommation » très demandés dans le pays.

 

. Les oiseaux en France. Une vaste étude de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a estimé entre 130 et 230 millions d’individus le nombre des oiseaux en France. Le pinson des arbres est l’espèce la plus courante. 92% des espèces sont sédentaires, ce qui signifie que les migrateurs (très souvent en Afrique) sont très minoritaires.

. Reprise de la chasse commerciale japonaise aux baleines. Elle avait été suspendue après l’arrêt de la Cour internationale de justice du 31 mars 2014. La nouvelle campagne doit durer de décembre 2015 à mars 2016, en Antarctique. Sont ciblés 333 petits rorquals (Balaenopteraacutorostrata).

 

Nominations

 . Patrick Bernasconi, nouveau président du CESE.  Succédant à Jean-Paul Delevoye, le nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a été élu le 1er décembre. Il est l’un des vice-présidents du Medef.

 

. Bertrand Piccard, ambassadeur de bonne volonté du PNUE. Célèbre notamment pour son projet d’avion solaire, le Suisse Bertrand Piccard, partisan convaincu des énergies renouvelables, a été choisi pour porter la bonne parole du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

 

Médias

 . « Paul-Emile Victor. J’ai toujours vécu demain » de Daphné Victor et Stéphane Dugast. Une biographie du célèbre explorateur des pôles. Editions Robert Laffont.

 

Pour partager cette information