Si le « formatage » est une règle en matière d’oeuvres destinées à la télévision, l’expression originale du documentaire de création, avec sa production, sont souvent à la peine. La Scam propose une série de critères de l’œuvre (qui seraient affectés d’un certain nombre de points) qui pourraient être retenus par le CNC pour déclencher de sa part une aide complémentaire.

Seraient donc considérées comme des expressions du documentaire de création :

– Le temps de montage

– Les prix et récompenses obtenus par l’auteur pour ses documentaires

– Les projets ayant le soutien d’une aide à l’écriture

– Le format unitaire

– La durée de 52 minutes ou plus

– L’insertion d’une musique originale

– L’insertion d’animations ou d’images de synthèse

– L’emploi d’un ingénieur du son

– L’emploi d’un chef opérateur

– L’emploi d’un conseiller scientifique ou en sciences humaines

– L’emploi d’un documentaliste

– L’élaboration d’une version multilingue.