Le réseau Slow Fish partage avec vous ses bonnes pratiques et ses histoires du 9 au 12 mai, à Gênes.

Le travail des pêcheuses n’est pas assez reconnu. Slow Fish leur donne donc la parole. La manifestation sera ainsi l’occasion de rencontrer des femmes fortes des communautés Slow Food, notamment Sally Barnes, la fumeuse de poisson irlandaise qui a fait de Woodcock Smokery une référence, pour ses méthodes de travail comme pour les espèces qu’elle emploie ; Yulia Fominikh, cheffe autochtone de Russie ;Barbara Rostenburg-Geerstsena, ostréicultrice membre des Pêcheurs traditionnels de la mer des Wadden(Sentinelle Slow Food) et la jeune pêcheuse américaine Betsey Brown, qui promeut avec l’aide de sa communauté locale la pêche à la crevette artisanale dans le Maine.

La Britannique Caroline Bennet viendra nous parler du financement participatif réussi de son projet « Sole of Discretion », une plateforme commerciale permettant d’acheter du poisson directement auprès des pêcheurs locaux.

 

La photographe danoise Mariëlle Klein Lankhorst, a quant à elle transformé sa passion pour le voyage en projet à long terme le long des côtes européennes, pour rencontrer, interroger et apprendre des pêcheurs artisanaux. Elle sera rejointe à Gênes par Loubie Rush, une cheffe sud-africaine travaillant aux côtés des communautés locales pour promouvoir leurs produits, et incarnant notre vision des cuisiniers comme liens entre producteurs et consommateurs ; sans oublier Lauri Hamalainen, pêcheuse finlandaise et membre de Snowchange, une organisation travaillant avec les communautés autochtones dans le nord du pays, actrice de la conférence Sea Heroes: the faces, experiences and work of small-scale fishers (Les héros de la mer : visages, expériences et travail des petits pêcheurs).

 

La Slow Fish Arena permettra de rencontrer les gardiens des océans, ces pêcheurs locaux venus du monde entier partager leurs bonnes pratiques et raconter comment ils protègent la mer et ses ressources. L’évènement proposera plus particulièrement des récits de communautés s’engageant dans des initiatives indépendantes de conservation et de recherche de solutions visant à préserver les stocks et habitats d’espèces marines pour les générations futures. Ismail Ben Moussa, pêcheur tunisien de la Sentinelle des méthodes de pêche traditionnelles des îles Kerkennah, viendra nous parler de la charfia, une espèce de labyrinthe fixe fabriqué à l’aide de milliers de feuilles de palme et reconstruit chaque année pour que la pêche n’interfère pas avec la période de reproduction des poissons.Koji Sakai, pêcheur japonais de la préfecture de Toyama, nous fera découvrir ses filets fixes, une méthode de pêche pratiquée par sa communauté depuis 400 ans.

 

En plus des bonnes pratiques de leurs pêcheurs locaux, les membres de Slow Food Corée présenteront leur version du sashimi et conteront la culture culinaire coréenne à travers ses produits bruts, prouvant ainsi qu’il y a bien une vie au-delà du sushi mondialisé et peu durable.

 

Enfin, pour les rendez-vous liés aux grands thèmes de Slow Fish, nous aborderons la question du plastique (par des projets expérimentaux pour réduire la pollution au plastique en impliquant les pêcheurs de Sicile, Ligurie, Toscane, Sardaigne et Corse), la vaste question de la fraude alimentaire et le remplacement des espèces sur les étals des poissonniers (élédone musquée à la place du poulpe, requin vendu pour du thon) ; et les espèces exogènes qui envahissent nos mers (comme les torpilles dans les lacs et la migration des poissons d’eaux chaudes dans des climats plus frais, car le réchauffement climatique entraine la destruction sans précédent de l’écosystème marin).

 

Consultez le site web de Slow Fish 2019 pour suivre notre actualité : https://slowfish.slowfood.it/en/

 

L’évènement en photos, c’est ici.

 

Demandez votre accréditation presse ici https://slowfish.slowfood.it/en/pre-accreditation/

 

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter :

Service Presse de Slow Food International : Paola Nano et Giulia Capaldi

internationalpress@slowfood.it – Tél. : +39 329 8321285

Région Ligurie : Jessica Nicolini

Jessica.nicoli@regione.liguria.it – Tél. : +39 340 3964399

 

Slow Food est une organisation internationale citoyenne reposant sur un réseau local d’associations et envisageant un monde où chacun puisse avoir accès à une nourriture bonne pour lui, pour ceux qui la produisent, et pour la planète. Slow Food implique plus d’un million de militants, chefs, jeunes, exploitants, pêcheurs, experts et universitaires dans plus de 160 pays.

 

Slow Fish : À l’occasion de Slow Fish, qui se tient tous les deux ans à Gênes (Italie), chercheurs, universitaires, petits pêcheurs, représentants d’institutions publiques et amateurs viennent se rencontrer pour échanger sur la production et la pêche durables, la consommation responsable, ainsi que sur la santé des écosystèmes marins et d’eau douce. Un grand marché, des conférences, des rencontres, des ateliers et des séances de dégustation font de Slow Fish un évènement unique entièrement dédié au monde de la pêche. La manifestation est organisée tous les deux ans, les années impaires, par Slow Food et la Région Ligurie, sous le patronage de la ville de Gênes et du ministère italien de l’Environnement, avec le soutien de la Chambre du commerce de Gênes et la participation du MIPAAF (ministère italien des Politiques agricoles, alimentaires et forestières). Slow Fish est également rendu possible grâce à ses nombreux sponsors, notamment ses partenaires officiels : Agugiaro & Figna Molini, BBBell, Iren, Pastificio di Martino, Quality Beer Academy et Unicredit.

Pour partager cette information