Ils sont même 54% à les plébisciter, devant les films de cinéma (50%) et les programmes d’information (49%), selon un sondage de l’Ifop réalisé pour la Scam (Société civile des auteurs multimédia), en avril dernier. Voilà un constat qui devrait  réjouir les professionnels du documentaire, justement, qui déclarent souvent œuvrer dans un contexte général difficile. Des thèmes privilégiés du documentaire se détachent les voyages et la découverte (46%), suivis par les animaux (46%), les sujets de société (37%), les sciences (32%), l’histoire (28%), les arts (25%). Et la demande existe bien pour souhaiter davantage de documentaires scientifiques (49%), historiques (45%) ou artistiques (45%). Selon la Scam, cela s’explique par une reconnaissance certaine du rôle pédagogique et culturel des documentaires.

Ce sondage établit aussi le palmarès des meilleurs diffuseurs. En tête, et largement, Arte, avec 45% des réponses ; et puis France 5 (25%), France 3 (22%), France 2 (16%), TF 1 et M 6 (chacune de ces chaînes avec 13%).

Enfin, autre désir clairement exprimé : celui, à 57%, de voir ce genre de programme être proposé tôt dans la soirée, à 20h35.