22/11/2010

Peuple autochtone du Sud Thaïlande, négrito et pacifique, parmi les derniers nomades chasseurs-cueilleurs en forêt tropicale de montagne.

2 documentaires

La Forêt les nourrit, les soigne, les abrite et les habille. Elle les rend indépendants, libres et solidaires comme la nature qui régit leurs liens sociaux.
L’environnement structure leurs croyances, leurs modes de vie et de pensée.
Dépendants de ses ressources, ils entretiennent avec la forêt un rapport privilégié et
harmonieux qui fait d’eux les partenaires prévoyants et compétents du monde naturel.
Mais ils subissent la double peine des effets du changement climatique et des
mesures « d’atténuation » censées les freiner, alors qu’elles violent leurs droits par
l’appropriation, l’exploitation ou la destruction de leur territoire.
Le déséquilibre de la biodiversité menace leur identité et leur existence.


MANIQ
être humain
2 documentaires

François-Xavier Pelletier
Ethnologue et réalisateur de documentaires sur
l’environnement et les Peuples autochtones, FXP a consacré
35 ans de sa vie à explorer, étudier, photographier et
filmer les Peuples de l’Eau et de la Forêt qui vivent en
symbiose avec la Nature.
Il a reçu un choc émotionnel à la rencontre de ce Peuple
Maniq, serein et authentique.
Six mois de tournage dans des conditions extrêmes, un long
travail de recherche et de traduction des interviews
Maniqs et deux documentaires ont été nécessaires pour ce
témoignage inédit sur la réalité du Peuple Maniq qui ne
demande qu’à vivre, pour le bien de tous.

Le lien des Hommes plantes (52’)
Itinéraire botanique initiatique et rencontre exemplaire
d’hommes plantes, en terre Maniq, qui mutualisent leurs
connaissances dans le but de solutions durables et
respectueuses de l’intérêt de chacun.
Eric Gardette, ethnobotaniste et spécialiste depuis 15 ans
des lianes et forêts tropicales du Sud-est asiatique, nous
guide dans cet univers végétal dont dépend la survie des
Maniqs.
Sans arrière-pensée, les Maniqs confrontent, partagent et
échangent leur savoir avec les Hamiqs (étrangers) ou même
les singes.
Les plantes ne seraient-elles pas un patrimoine universel ?

Liberté déracinée (52’)
Les Maniqs craignent le vent, les inondations et que les
arbres leur tombent sur la tête. Mais les esprits de la
forêt, qu’ils sollicitent pour apaiser les colères de la
Nature, restent impuissants face aux agressions extérieures
qui menacent l’existence de ce Peuple racine.
Méprisés, discriminés, isolés dans leur territoire
sanctuaire et rétréci, cernés par des plantations d’hévéa
nourries aux herbicides et pesticides, charmés par les
évangélistes, enrôlés de force dans des écoles
thaïlandaises… Les Maniqs veulent simplement continuer à
vivre dans leur Forêt ancestrale.
Yao s’est perdu dans la société moderne et séduisante des
Thais qui ne lui a pas offert le bonheur espéré. Il décide
d’entreprendre un pèlerinage en forêt, à la recherche des
siens, qui parviendront à le convaincre de redevenir un
être humain, un Maniq.

Contact : Catherine Lacroix Pelletier – 06 82 42 94 39 –catherine.pelletier17@orange.fr
http://maniq.canalblog.com/