MIGRANTI FILM FESTIVAL : Cultures en mouvement

Six documentaires, quatre longs métrages, six courts métrages et cinq comédies ont été sélectionnés parmi plus de 3 100 films soumis depuis 117 pays.

La deuxième édition du Migranti Film Festival aura lieu à Pollenzo, en Italie, du 1er au 4 juin 2018. Le festival, consacré aux phénomènes migratoires, au rassemblement des personnes et à la prise de conscience des migrants, a attiré un nombre incroyablement élevé de candidatures cette année, les cinéastes de 117 pays ayant envoyé un total de 3 121 films à visionner.

Cette édition souhaite s’appuyer sur une thématique positive, en mettant l’accent sur la conscience de soi des migrants, la recherche d’interactions authentiques, le plaisir d’être ensemble et l’importance de l’écoute et de l’attention aux autres. Les films raconteront des histoires de guérison, de salut par la créativité, de nourriture des migrants et de leur pays d’origine. Une nouvelle section dédiée cette année aux comédies offre matière à sourire mais aussi à réflexion.

Le Migranti Film Festival s’enrichira également d’importantes collaborations nationales et internationales par des partenariats avec le Seattle International Film Festival, l’International Environmental Film Festival de Buenos Aires, le Greenwich International Film Festival de New York et le Sudestival de Monopoli, en Italie.

Les films en compétition viennent d’Éthiopie, de France, d’Allemagne, d’Iran, d’Israël, d’Italie, du Sénégal, de Turquie, du Royaume-Uni, des États-Unis et du Venezuela.

Pour la France, sont actuellement en compétition :

Cherchez la femme (2018)

Réalisation : Sou Abadi – Catégorie : comédie – Durée 88 minutes

Armand et Leila sont amoureux mais se heurtent au radicalisme religieux de Mahmoud, le frère de Leila. Armand porte donc un niqab et se fait passer pour une femme pour sauver sa bien-aimée, sans toutefois s’attendre à ce que sa performance soit assez convaincante pour susciter l’intérêt de Mahmoud lui-même.

Une saison en France (2017)

Réalisation : Mahamat Saleh Haroun – Catégorie : long métrage – Durée 100 minutes

Un professeur de lycée africain fuit son pays dévasté par la guerre et tombe amoureux d’une Française qui lui offre une maison, pour lui et sa famille.

Le programme du festival comprend des projections de documentaires et de films, en compétition et hors compétition, des ateliers sur la nourriture et les boissons du monde, quatre cuisines gérées par des communautés d’immigrés de différents pays (République dominicaine, Inde, Maroc, Nigeria, Pérou, Roumanie et Sénégal) servant chaque jour leurs plats traditionnels, des spectacles, des activités pour enfants, des expositions interactives et bien d’autres choses encore.

L’un des principaux objectifs du festival est de donner de l’espace aux jeunes générations, et à cette fin, le jury de la catégorie Courts métrages sera composé d’élèves des lycées locaux. Le jury des catégories Longs métrages et Documentaires sera composé de personnalités italiennes de la culture et du cinéma : Stefania Barzini (écrivaine et journaliste), Giuseppe Cederna (comédien), Carlo Freccero (scénariste pour la télévision), Enrico Magrelli (critique de cinéma), Angelo Orlando (acteur et réalisateur), Francesca Paci (journaliste à La Stampa) et Valentina Parasecolo (journaliste). Le gagnant de la catégorie Comédies sera nommé par le public lors des projections.

Le festival du film, dirigé par Dario Leone, est organisé par l’Université des Sciences Gastronomiques en collaboration avec Slow Food, la ville de Bra et l’association ASBARL, et fait partie du projet MigrArti de MIBACT.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Bureau Communication UNISG – comunicazione@unisg.it

Bureau de Presse International de Slow Food – internationalpress@slowfood.it

Pour partager cette information