logo-ferus-org

Communiqué de l’association FERUS, 16 novembre 2017

La liste rouge des espèces menacées en France de l’UICN * vient d’être mise à jour. Huit ans après le premier état des lieux, les données montrent une aggravation de la situation des mammifères : 33 % des espèces terrestres et 32 % des espèces marines apparaissent menacées ou quasi menacées, contre respectivement 23 % et 25 % en 2009. Parmi les 125 espèces de mammifères en France métropolitaine, 17 sont menacés. Le vison d’Europe, dont les effectifs sont en baisse, rejoint la triste catégorie des espèces en « danger critique d’extinction », le plus haut niveau.

Pour les grands prédateurs, il n’y a pas d’amélioration, ils restent menacés. L’ours brun reste « en danger critique d’extinction » (une catégorie où figurent deux autres mammifères : le vison d’Europe et le Rhinolophe de Méhely), le lynx boréal est toujours « en danger  » et le loup gris « vulnérable ». Et pendant ce temps là, l’État français ne lâche toujours pas les nouvelles ourses indispensables, autorise toujours plus de tirs de loups et ne se préoccupe pas le moins du monde de la situation du lynx, notamment dans les Vosges.

Extrait du communiqué de l’UICN, 15 novembre 2017 :
« Les grands carnivores toujours menacés
En raison de leurs effectifs réduits,l’Ours, le Loup et le Lynx restent classés menacés, même si la population des deux premiers est en augmentation.

Malgré leur protection, ils demeurent la cible de braconnage, du fait des conflits d’usages que leur présence suscite. La situation complexe et fragile de ces trois grands carnivores en France illustre les difficultés qu’il reste à surmonter et plaide pour une action résolue et une concertation plus volontariste coordonnées par les pouvoirs publics. L’objectif doit être d’élaborer une vision partagée et une stratégie de long terme qui font actuellement défaut, en associant tous les acteurs concernés, afin de parvenir à une coexistence durable avec les activités humaines. »

 

*(Comité Français de l’Union Internationale de Conservation de la Nature et Muséum National d’Histoire Naturelle en partenariat avec la Société Française d’Étude et de Protection des Mammifères et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage).

Contact presse :

Sandrine Andrieux, chargée de communication 06 14 64 18 00

Pour partager cette information