La deuxième édition des Entretiens de Correns, qui se tiendra les 24 et 25 mai 2018, se préparent activement. La thématique sera la suivante : « Au delà du Bio ? « 

« AU-DELÀ DU BIO »


COMMENT LE RESPECT DE LA TERRE CONTRIBUE À LA TRANSITION SOCIALE ?

Chaque année, Lou Labo organise les Entretiens de Correns, événement réunissant ceux qui s’engagent pour une autre approche de l’organisation de la société dans laquelle ils vivent. Porté par une réflexion globale, ces Entretiens œuvrent à l’émergence de nouveaux modèles alternatifs et pérennes.

DES IDÉES QUI ABOUTISSENT À DES PROJETS D’ÉTUDES

La deuxième édition des Entretiens de Correns qui se tiendra les 24 et 25 mai 2018 à Correns, aura pour thématique « Au-delà du bio – Comment le respect de la terre contribue à la transition sociale ? ». La centaine de participants sera mise à contribution lors d’ateliers d’intelligence collective. Cette méthodologie innovante, qui permet de tenir des réunions dynamiques et productives, fera émerger des sujets de travail, objet d’études au sein des Résidences de la Provence Verte.

DE NOUVELLES ÉTAPES : LES RÉSIDENCES DE LA PROVENCE VERTE

Fort du succès de la 1ère édition des Entretiens de Correns en 2017, Lou Labo annonce la création des Résidences en Provence Verte.
Originales et créatives, ces Résidences offriront un espace de travail privilégié pour les acteurs, publics et privés, de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, des autres Régions de France et au-delà.
Au nombre de quatre ou cinq par an, chaque Résidence sera l’occasion d’inviter une dizaine de personnes issues d’horizons divers : agriculteurs, élus, chercheurs, entrepreneurs, penseurs, techniciens… Ces aventures en petits collectifs conjugueront esprit de convivialité et exigence intellectuelle dans un lieu accueillant, bénéficiant de tous les équipements nécessaires.
Les thèmes soumis à la réflexion lors des Résidences de la Provence Verte seront issus des Entretiens de Correns : futurs de la ruralité, alimentation durable, projets territoriaux… Par nature divers, inattendus, imaginatifs, ils auront en commun de susciter la réflexion et les débats, et de déboucher sur des productions collectives : projets concrets ancrés dans les territoires, publications, animations…
Les Résidences de la Provence Verte rythmeront l’année par étapes qui permettront chacune de nourrir les thématiques des futures éditions des Entretiens de Correns.

QUELS AMBASSADEURS AUX ENTRETIENS DE CORRENS 2018 ?

Cinq ambassadeurs français et étrangers, provenant du secteur public et privé, viendront exposer les solutions innovantes et durables qu’ils ont mis en place depuis plusieurs années et qui ont contribué à des changements sociaux, économiques, politiques, bien au-delà du bio.
Une centaine de participants est attendue afin de partager les expériences et connaissances de tous, dans un climat de créativité, de respect et de responsabilité.
Ces deux jours d’échanges permettront de développer des idées, d’établir ensemble des priorités, de faire émerger de nouveaux projets.
Des ambassadeurs représentants de territoires français et étrangers

PARIS

La mairie de Paris va imposer aux cantines scolaires de servir d’ici à 2020 50% d’aliments bio et durables. Une « Caisse parisienne », opérationnelle en 2018, a été créée : commune à l’ensemble de la ville, elle est destinée à réduire les fortes disparités existantes entre les arrondissements. Ce sont quelques 22 millions de repas qui sont servis chaque année dans les restaurants scolaires des 663 écoles maternelles et élémentaires, des 46 collèges, des 13 lycées municipaux et des 3 écoles d’Art de la Ville de Paris !

LANGOUËT

Langouët est une commune rurale engagée depuis 15 ans dans la transition écologique. La commune conduit avec succès un programme d’habitat social 100% circulaire, elle est « commune Zérophyto », elle a mis en place une cantine 100% bio, des logements sociaux à très hautes performances écologiques, une pépinière permacole, et une production d’énergies renouvelables qui couvre les besoins communaux.

CHAMP DE BLE

ORGANIC CITIES NETWORK EUROPE OU RÉSEAU EUROPÉEN DES VILLES BIO

Ce réseau a pour objectif de promouvoir intensément l’agriculture biologique, la transformation et la demande de produits bio issus des filières de proximité, et une création de valeur régionale. En signant la convention des villes bio, les collectivités bénéficient des échanges d’expériences, des évènements et manifestations, et de projets communs.

Des entreprises ambassadrices

ALBERT VIEILLE

Basée sur une expérience de plus d’un siècle, la société est spécialisée dans les matières premières aromatiques 100% pures et naturelles destinées aux professionnels des marchés de la parfumerie, de l’aromathérapie, de la cosmétique et de l’alimentaire. Albert Vieille propose plus de 200 produits aromatiques qui proviennent de plantes botaniquement identifiées, issus d’une seule et même origine géographique.

BIOCOOP

Biocoop est une société française, spécialisée dans la distribution de produits (alimentaires, entretien, cosmétiques) biologiques et issus du commerce équitable. L’idée de cette entreprise remonte aux années 70 lorsque des consommateurs s’associent pour centraliser leurs achats de produits biologiques. En 2002, Biocoop adopte un nouveau statut selon lequel elle devient officiellement une Société Anonyme Coopérative.

Deux intervenants de renom

Docteur en Sciences de Gestion, Christophe Sempels est directeur scientifique et Président de la Société Coopérative ImmaTerra. Il est spécialisé dans les modèles économiques durables innovants, visant à développer une efficience économique accrue.
Expert reconnu de l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération, ses travaux visent aussi à articuler l’innovation entrepreneuriale à l’innovation territoriale.
Son intervention aux Entretiens de Correns s’intitule «Au-delà de la raison d’être : l’efficience économique!»
Denis LAIRON est biochimiste et nutritionniste. Directeur de recherche émérite à l’Inserm, il travaille sur la durabilité de l’alimentation et des systèmes alimentaires, dont alimentation méditerranéenne et alimentation bio (affilié au Centre de recherche cardio-vasculaire et nutrition, faculté de médecine, Aix-Marseille Université). Il a publié plus de 230 articles scientifiques. Il a été et est membre de nombreux conseils scientifiques et d’organisations internationales.
Son intervention aux Entretiens de Correns s’intitule : « Qualité et consommation des aliments bio: un grand pas vers la durabilité. »

Pour partager cette information