Evénements

. Echec au déclassement du loup en Europe. Lundi 28 novembre, une proposition suisse de faire passer le loup de l’annexe II (espèces strictement protégées) à l’annexe III (espèces simplement protégées) de la Convention de Berne (qui réglemente la vie sauvage et le milieu naturel de l’Europe) a été refusée.

 

. Le Gulf Stream baisse de régime. Le convecteur thermique que représente le Gulf Stream aurait baissé d’intensité, une réduction de 30%, de 1957 à 2004. Les flux du Gulf Stream (chauds) de la recirculation subtropicale, des côtes de l’Afrique de l’ouest vers l’Amérique centrale, auraient augmenté de 50% ; ceux de la dérive nord-atlantique, qui longe les côtes de l’Europe, puis , en se refroidissant, redescend vers le sud de l’Amérique, auraient baissé de 50%. Ces phénomènes impliqueraient notamment , pour l’Europe, une perte de débit des eaux chaudes du Gulf Stream. Ces observations restent fragmentaires mais elles sont les premières à faire état de cette tendance (Nature, 1er décembre).

 

. La ressource en eau des fleuves va être bouleversée en 2050. De profonds changements sont attendus dans le débit des rivières et des fleuves du monde, en raison du réchauffement climatique induisant des perturbations des précipitations. En 2050, ce débit augmenterait de 10 à 40% en Afrique de l’est équatoriale, dans le bassin de la Plata (Amérique du sud) et les hautes latitudes d’Amérique du nord et d’Eurasie ; il baisserait de 10 à 30% en Afrique australe, au sud de l’Europe, au Moyen-Orient et dans l’ouest du continent américain (Nature, 17 novembre).

 

. Le lien est avéré entre réchauffement climatique et risques sanitaires. L’OMS estime que depuis 30 ans, 150 000 décès dans le monde sont dus au réchauffement et aux perturbations des précipitations d’origine anthropique. Ce chiffre pourrait doubler d’ici à 2030. L’accroissement des risques sanitaires concerne les décès directement causés par l’accentuation des températures supérieures à la normale, et par la propagation d’un plus grand nombre de maladies infectieuses. Par ailleurs, le nombre de personnes menacées par les inondations (causées par l’élévation du niveau de la mer, lui aussi dû au réchauffement) pourrait passer de 75 millions actuellement à 200 millions en 2080 (Nature, 17 novembre).

 

. La conférence des Nations-Unies sur le climat s’est ouverte le 28 novembre. Pour deux semaines. Enjeu principal : s’accorder sur un régime de maîtrise des émissions des gaz à effet de serre à l’horizon 2012, en prolongation du protocole de Kyoto.

 

. Un moratoire de 5 ans sur les OGM voté en Suisse. Jusqu’en 2010, les agriculteurs suisses ne pourront pas cultiver des plantes génétiquement modifiées ou faire l’élevage de bétail transgénique.

 

. Le projet REACH voté par le Parlement européen. Ce système doit permettre d’enregistrer, évaluer et autoriser 30 000 substances chimiques, sur onze ans. Le projet implique l’obligation faite aux industriels de démontrer que leurs produits sont sans danger pour la santé. Il a été passablement édulcoré (les substances produites à moins de 100 tonnes bénéficieront d’une procédure simplifiée), mais enfin voté. Il doit toutefois être avalisé par les ministres européens de l’industrie, dans les semaines qui viennent.

 

. Catastrophe écologique en Chine. 100 tonnes de benzène ont été déversées par une installation pétrochimique dans une rivière, en Chine du nord, fin novembre, à la suite d’une explosion. La ville de Harbin (4 millions d’habitants) a été privée d’eau potable. Les effluents pollués devaient toucher la Russie.

 

. Lancement de la stratégie nationale française pour la biodiversité. 7 domaines-clés sont concernés (agriculture, mer, patrimoine naturel, urbanisme, infrastructures, aménagement du territoire et action internationale), qui doivent intégrer la biodiversité dans la politique des ministères compétents.

 

. Le retour du cheval de Przewalski en Mongolie. Disparu d’Asie centrale dans les années 60 (chasse pour la viande, compétition pour l’espace et la ressource avec les troupeaux de bétail), ce cheval a été réintroduit en 1992 en Mongolie et prospère : 300 animaux sont dénombrés.

 

. Pour sauver les abeilles, interdire le Gaucho et le Régent en Europe ? Ces deux pesticides continuent à décimer quantité de colonies de ruches. L’association Terre d’Abeilles milite pour leur interdiction totale en Europe. Contact : www.sauvonslesabeilles.com

 

. La forêt de Brocéliande menacée ? Une décharge est projetée pour être construite en lisière de cette forêt bretonne, dont l’importance écologique et historique est reconnue. Une association se bat pour empêcher son implantation. Contact : www.sauvegarde-broceliande.org

 

 

 

Publications

. « Développement durable-Avenirs incertains » de Christian Lévêque et Yves Sciama, Editions Dunod

 

. « Représenter la nature ? ONG et Biodiversité » de Catherine Aubertin, Editions IRD

RETOUR HISTORIQUE

 

Pour partager cette information