Revue d’Actualité – Février 2017 – Alain ZECCHINI
Evénements

• Présidentielle française : les propositions des candidats sur le nucléaire.

    • François Fillon – Renforcement de la filière, avec des études sur les réacteurs de 4ème génération, une gamme de moyens et petits réacteurs, le projet de porter la durée d’exploitation des centrales de 40 à 60 ans, avec une augmentation des énergies renouvelables.
    • Benoît Hamon – Sortie progressive du nucléaire, avec arrêt en 2050, fermeture des centrales âgées, transition vers 50% d’énergies renouvelables en 2025, soutien de ces énergies sous la forme domestique.
    • Emmanuel Macron – Réduction de la part du nucléaire de 75 à 50% en 2025, augmentation de la part des énergies renouvelables à 32% d’ici à 2030, fermeture de Fessenheim, suivi de la loi sur la transition énergétique.
    • Marine Le Pen – Opposition à la fermeture de Fessenheim, développement du nucléaire, ainsi que des énergies renouvelables, mais arrêt de l’activité des éoliennes.
    • Jean-Luc Mélenchon – Arrêt total du nucléaire, passage à 100% d’énergies renouvelables d’ici à 2050, fermeture de Fessenheim, abandon du projet d’EPR à Flamanville.

Mobilisation pour la Méditerranée. L’Espagne vient de rejoindre la France, l’Italie et Monaco pour la gestion du sanctuaire marin Pelagos, actuellement entre ces trois pays. Plusieurs initiatives ont été prises en début d’année, et d’autres sont en cours, pour développer la protection de la Méditerranée, très affectée en premier lieu par le trafic maritime, qui génère une pollution importante. La biodiversité marine, notamment les grands mammifères, est largement contaminée. Ainsi, la ministre Ségolène Royal a initié l’étude de la création d’une zone à basses émissions (du fait de l’utilisation par les navires de carburant à faible teneur en soufre ou d’un filtre) ; en 2017 seront lancés deux projets pilotes concernant la gestion durables des aires marines protégées dans la zone ; une alliance est à l’étude, pour promouvoir la réunion régulière de grands consortiums scientifiques des 23 pays riverains.

Alimentation du monde : la FAO s’inquiète … Un nouveau rapport de la FAO estime que pour nourrir toute la population du monde en 2050, il faudrait augmenter la production de 50%. Or rien n’indique une telle possibilité à l’heure actuelle. Depuis 20 ans, la superficie mondiale agricole plafonne à 4,9 milliards d’hectares. Quant à l’augmentation des rendements, la FAO se montre très lucide, c’est à dire pessimiste : « Depuis les années 1990, les augmentations moyennes enregistrées pour les rendements de maïs, de riz et de blé dépassent tout juste les 1 pour cent. » Ce qui est à mettre en rapport avec l’augmentation de la démographie mondiale, de 1,2% par an. L’écart se creuse donc de plus en plus.

La loi française contre l’accaparement des terres. Elle a été votée par l’Assemblée nationale, avec l’objectif de réduire, voire empêcher, les acquisitions de terres, de plus en plus nombreuses en France. Elles sont le fait d’investisseurs étrangers, notamment chinois, dont la sécurité alimentaire dans leur pays est de plus en plus problématique. Cette loi doit faire ses preuves pour interdire les pratiques de création de sociétés-écrans, qui permettent de contourner la législation. Il n’en restera pas moins que ces investisseurs proposent des prix d’acquisition très largement supérieurs à ceux du marché ; contrer cette autre pratique s’avère difficile.

20 000 fermes en France menacées de disparition. C’était l’opinion du président de la FNSEA, Xavier Beulin, disparu le mois dernier. Il attribuait ces perspectives à la concurrence des autres pays européens. Il reste 400 000 exploitations dans l’hexagone.

16% d’augmentation des surfaces en bio en France en 2016. Elles représentent désormais 1,54 million d’hectares, avec 32 326 fermes bio.

La mémoire des glaciers. Des glaciologues français, russes, américains, boliviens, et brésiliens, vont recueillir en Bolivie des carottes de glaces portant des informations sur les variations du climat, à partir de mai prochain. Ces échantillons seront stockés en Antarctique.

Un nouveau continent. C’est un continent sous-marin, dont surnagent la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie. Il occupe 4,5 millions de km2. Il a été nommé « Zealandia. »

Les hippocampes très menacés. L’UICN tire la sonnette d’alarme sur la famille des syngnathidés ( hippocampes et syngnathes, principalement). Environ 15% des hippocampes, notamment, en Méditerranée, risquent de disparaître à terme. Toute cette famille subit les pressions de la perte d’habitat, ou de sa dégradation, en raison du développement des implantations humaines côtières ; elle doit compter aussi sur les prises dans les filets de pêche, ou elle fait l’objet de captures pour les aquariums, quand elle n’est pas considérée comme utile pour des remèdes « traditionnels. »
Manifestations

« Au fond des océans », exposition à l’Aquarium tropical, Palais de la Porte dorée, à Paris. Jusqu’au 3 juillet 2017.

Salon du livre de Paris. Porte de Versailles, Paris, du 24 au 27 mars 2017.

Médias

Carte interactive des points de vente bio en Ile-de-France. Sur Internet. Réalisée par le Groupement des agriculteurs bio d’Ile-de-France. Http://gab-idf.iggdrasil.net.

« Comment pensent les forêts. Vers une anthropologie au-delà de l’humain » de Eduardo Kohn. Editions Zones sensibles.

« Ce qui compte vraiment » de Fabrice Nicolino. Editions Les Liens qui libèrent.

« L’Humanité carnivore » de Florence Burgat. Editions du Seuil.

« La Vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben. Editions Les Arènes.

« L’Empereur », film de Luc Jacquet. Actuellement en salles.