Evénements

. Grenelle 2 : la « trame verte et bleue » édulcorée. La commission mixte paritaire Assemblée nationale- Sénat a réduit l’efficacité attendue de la trame verte et bleue, le dispositif de corridors écologiques nécessaires au maintien de la biodiversité en France. Le texte initial avait prévu l’exigence de « compatibilité » entre les infrastructures étatiques et les schémas de cohérence écologique ; le texte de la commission, adopté le 16 juin, parle seulement d’une « prise en compte » par ces infrastructures.

. Un bilan de santé « environnement » peu satisfaisant en France. L’édition 2010 par le ministère de l’Ecologie de l’état de la nature en France est marquée par assez peu d’avancées. Il y a, certes, une amélioration de la qualité de l’air, et une diminution des émissions des gaz à effet de serre, avec une progression légère de la production des énergies renouvelables. Mais pour d’autres postes, le bilan n’est pas bon : accentuation de la pollution des sols et des eaux souterraines ; détérioration continuée du statut de la biodiversité (avec, notamment, une artificialisation du territoire qui est de 60 000 ha par an et qui représente 9% de la superficie du pays, soit 5 millions ha) ; problématique toujours non réglée du stockage des déchets radioactifs.

. Les négociations sur le climat plus constructives. La réunion à Bonn (Allemagne), du 31 mai au 11 juin, consacrée aux négociations climatiques, a montré davantage de bonne volonté des Etats pour préparer le « round » de Cancun, à la fin de l’année. Et ce, malgré l’annonce de l’information, notamment, qu’en 2009 les émissions de CO2 de la Chine avaient augmenté de 9%, tandis que celles des Etats-Unis avaient diminué de 6,5%. La Chine est maintenant de loin le premier émetteur de CO2, avec 7,5 milliards de tonnes en 2009, contre 5,9 milliards de tonnes pour les Etats-Unis.

. Les experts du GIEC « blanchis. » Objets en début d’année d’une campagne de presse en Grande-Bretagne, relayée par des positions hostiles de certains milieux politico-scientifiques surtout dans le monde occidental, les travaux des experts du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat ont été avalisés par deux organismes d’autorité, l’un néerlandais, l’autre britannique, début juillet.

. La marée noire de Floride continue. Malgré des résultats meilleurs, à la mi-juillet, dans les tentatives pour stopper l’écoulement de la plate-forme pétrolière au large de la Floride (Etats-Unis), la fuite n’est pas colmatée. D’ores et déjà, plus de 700 km de côtes sont souillées, du Texas à la Floride.

. La forêt à la peine à Madagascar. Depuis le renversement du président Ravalomanana, au printemps 2009, de 10 000 à 20 000 ha de forêt auraient été rasés dans la grande île. L’exploitation forestière illégale n’est pas réprimée, et met en jeu la pérennité des bois précieux, qui sont particulièrement visés (ils font l’objet d’une forte demande en Asie, essentiellement de la Chine).

. L’hydroélectricité respectueuse de la biodiversité ? Une convention signée le 23 juin pourrait permettre des aménagements hydroélectriques respectant davantage les milieux aquatiques. Ils devraient prendre en compte la valeur écologique des rivières. Ceci concerne particulièrement les 250 (et peut-être plus, selon l’ONG FNE) nouvelles centrales qui doivent être construites pour atteindre le chiffre de 23% d’énergies renouvelables en France en 2020, et l’objectif de restaurer la biodiversité dans les cours d’eau en 2015.

. La Convention baleinière internationale n’a pas avancé. la 62ème session de la CBI, à Agadir (Maroc), du 21 au 25 juin, n’a pas montré de développements significatifs, chaque « camp » (pro- et anti-chasse à la baleine) restant sur ses positions. Des propositions « de compromis » émises par les pro-chasse, destinées en fait à entériner leurs pratiques, ont été rejetées.

. Un saumon OGM bientôt sur le marché ? L’annonce de l’intention de la Food and Drugs Administration américaine d’autoriser la commercialisation de saumon transgénique ne fait pas l’unanimité. La contamination potentielle des saumons sauvages, qui existe déjà, s’agissant des saumons d’élevage non-OGM, est le principal sujet de préoccupation.

. Un primate « disparu » reparaît. Non observé de 1939 à 2002, le loris grêle des plaines d’Horton était considéré comme éteint. Endémique du Sri-Lanka, il a été aperçu à nouveau au printemps.

. Liste Rouge de la faune de La Réunion. Le Comité français pour l’UICN a fait paraître la première étude récente sur la faune de La Réunion, qui met notamment l’accent sur les espèces menacées, lesquelles sont nombreuses.


Nominations

. Michel Laurent, nouveau président de l’IRD. Directeur de l’Institut de Recherche pour le Développement depuis 2006, il est nommé pour 4 ans.


Publications

. « Wild, nature sauvage d’Europe ». De Peter Cairns, Florian Müllers, Staffan Widstrand et Bridget Winjnberg. Editions La Martinière.

. « Sain Nicolas ». De Bérengère Bonte. Editions du Moment (sur Nicolas Hulot).

. « Les Pensées vertes ». Revue Sciences Humaines, Les grands dossiers des sciences humaines, n°19, juin-juillet-août 2010.

. « La raison des plus forts ». Sous la direction de Pierre Jouventin, David Chauvet et Enrique Utria. Editions Imho (conscience animale).

. « Agir avec la nature ». De Laurent Piermont. Editions du Seuil.