Revue d’Actualité – Mardi de l’Environnement –   6 juillet 2011

Evénements

. Des lanthanides (« terres rares ») à profusion sous la mer ? Des chercheurs japonais de l’université de Tokyo ont découvert l’existence de gisements considérables de lanthanides dans les fonds océaniques, principalement autour d’ Hawaï et de la Polynésie. Les réserves pourraient atteindre 90 milliards de tonnes, quand les existantes, sur terre, sont approximativement de 110 millions de tonnes. Principales difficultés déjà soulevées : la faible concentration de ces métaux dans les gisements de boues concernés ; la difficulté d’extraction (entre 3 000 et 6 000 mètres de profondeur) et le temps (plusieurs années pour la mise en œuvre) ; la présence de ces métaux dans les eaux internationales, pour l’essentiel, donc sous l’autorité de l’Autorité internationale des fonds marins, qui devra créer un consensus entre les Etats. Il reste que cette découverte est de première importance, surtout pour les pays développés, qui dépendent à 97% de la Chine pour leurs importations. La Chine, qui a été condamnée par l’Organe des différends de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le 5 juillet, pour entrave à l’exportataion de  9 métaux essentiels comme le magnésium, le bauxite ou le carbure de silicium. Cette décision de l’OMC devrait permettre aux pays industrialisés de faire pression sur la Chine pour qu’elle lève le quasi-embargo récemment décrété sur l’exportation de ses lanthanides.

 

. Les universités américaines achètent des terres en Afrique. L’Oakland Institute américain a établi que certaines parmi les plus grandes universités des Etats-Unis, comme Harvard et Vanderbilt, investissent dans des terres en Afrique, par l’intermédiaire de sociétés de gestion d’actifs. Principalement en Afrique de l’Est. Et ce, la plupart du temps, sans apporter de compensations aux populations humaines, qui peuvent au contraire être expulsées. Ces acquisitions (ou ces locations) sont destinées aux cultures alimentaires. En 2009, 60 millions d’hectares de terres agricoles ont été achetés ou loués dans les pays en développement. Les plus gros investisseurs sont la Chine et l’Inde.

Dans une perspective comparable de s’assurer la  permanence de ressources alimentaires, la Chine vient de signer un contrat avec la Fédération agricole de  l’Etat de Goias, au Brésil. Au prix d’un investissement de 3 milliards d’euros pendant dix ans, elle s’assure de la production de soja, en échange de prêts et d’équipements.

 

. La forêt du Guatemala se réduit comme une peau de chagrin. Sous la pression de  l’élevage extensif, de l’exploitation pétrolière, des mines, de la culture de la canne à sucre et du palmier à huile, des « narco-élevages » (la prise de terre par les narco-trafiquants), la forêt du Guatemala a diminué de 2,35 millions d’hectares en 1990 à 1,62 millions d’hectares en 2010.

 

. 25% de la consommation d’eau en France perdue dans les tuyaux. Le réseau national de distribution d’eau en France est vétuste, les entretiens n’étant pas effectués. L’association des canalisateurs (entreprises qui posent les tuyaux d’eau) estime que 6 milliards de m3 d’eau fuient des canalisations chaque année. Les entreprises de distribution sont accusées de ne pas réaliser les travaux nécessaires. Quand bien même, jusqu’en 1998, une fraction des factures des usagers était destinée à la réparation des réseaux.

. Première plainte au pénal contre des éoliennes en France. L’association Le Vent qui souffle à travers la montagne a déposé une plainte pénale, fin juin,  devant le Procureur de la République de Cusset (Allier). Elle argue que des éoliennes mettent en danger la vie d’autrui par la production d’infrasons.

 

. La crise biologique des océans se profile. Un panel d’experts internationaux réunis sous l’égide de l’UICN et l’IPSO (International Programme on the State of the Ocean) a rendu un rapport, le 21 juin, qui établit que la biodiversité marine est à la veille d’extinctions massives, probablement à partir de 2020 ou 2050. Acidification des océans, augmentation de leur température, augmentation des zones anoxiques (privées d’oxygène) : les causes sont celles qui ont prévalu lors des 5 précédentes grandes extinctions d’espèces de la Terre, mais leurs effets sont bien plus rapides.

 

. Sur Terre, le nombre des espèces menacées augmente encore. L’UICN a rendue publique sa nouvelle Liste rouge annuelle, qui dénombre les espèces menacées. Elles sont maintenant 3 801 en danger critique d’extinction, et 5 566 autres sont en danger. Pour quelques rares succès de la conservation, ce recensement ne montre aucune inflexion dans la détérioration du statut de la biodiversité.

 

. Le Cruiser OSR autorisé sur le colza en France. Les associations apicoles dénoncent l’autorisation de mise sur le marché de ce pesticide, destiné au colza.

 

. Le koala en mauvaise posture. En Australie, les effectifs globaux du koala diminuent drastiquement, en raison de la perte d’habitat (urbanisation et agriculture), à laquelle est liée la réduction de l’offre alimentaire, du changement climatique (sécheresse), et d’une maladie, la chlamydiose.

 

. Des bovins qui donnent du lait humain. Des chercheurs argentins ont fait naître le clone d’une vache Jersey, qui doit produire du lait humain. Il a dans son patrimoine génétique deux gènes humains contenant les protéines du lait. En Chine, un clone semblable, avec un seul gène humain, a déjà été réalisé ; la production de lait aurait commencé, et de très nombreux autres clones sont prévus, pour une exploitation de lait à grande échelle.

 

. La France condamnée pour le Grand Hamster. Par son arrêt du 9 juin, la Cour de Justice de l’Union européenne a condamné Paris pour avoir manqué à ses obligations dans la protection et la conservation de ce rongeur.

 

. Le loup dans les Vosges ? Depuis avril, plus de 35 brebis et un poulain, lors de 11 attaques, ont été perdues du fait d’un canidé que l’on suppose fortement être un loup. Ces attaques se sont produites sur les territoires des communes de La Bresse, Ventron et Cornimont.

 

 

Médias

. « Océans » : une série documentaire. Le film de Jacques Clouzaud et Jacques Perrin vient de s’adjoindre une série documentaire de quatre épisodes de 52 minutes, à diffuser sur France 2 à la rentrée de septembre.

 

. De « CO2 mon amour » à « Cartes routières ». L’émission de Denis Cheissoux sur France Inter change de nom à partir de juillet et s’axe davantage sur des « histoires de lieux ».

 

. « Le poids du papillon » de Erri De Luca. Editions Gallimard.

 

 

Manifestations

. Les Ecrans de la mer à Dunkerque. Première édition du Festival mondial du film de la mer. Du 1er au 3 juillet. www.dunkerquekursaal.com

 

Pour partager cette information