logo_revue_actu_az_miniRevue d’Actualité – Mardi de l’Environnement 3 juin 2014

 

 

Evénements

 . L’écotaxe en France, un avenir en discussion . La taxe sur les poids lourds, qui avait fait l’objet de protestations et de manifestations dans l’Ouest de la France à l’automne 2013, a été redéfinie dans le rapport d’une mission parlementaire. Elle pourrait s’appeler « écoredevance poids lourds ». Ses principales dispositions sont la création d’une franchise de 400 kilomètres par mois, la dispense du dispositif pour camions les moins polluants et la pénalisation des camions les plus polluants à partir de 281 kilomètres. La nouvelle ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, est opposée à cette taxe. Elle propose de taxer les seuls poids lourds étrangers et d’obliger les camions à emprunter les autoroutes.

 . La pollution dans le monde coûte 3 600 milliards de dollars par an. Selon une étude de l’O.C.D.E. Il s’agit de la pollution de l’air urbain, en raison des décès prématurés et des maladies induites. Cette pollution tuerait chaque année 3,5 millions de personnes. En avril, pour la première fois, les concentrations mensuelles de dioxyde de carbone dans l’atmosphère de l’hémisphère nord ont dépassé 400 ppm (elles étaient de 278 ppm à l’époque pré-industrielle).

 . La qualité de l’air s’améliore en Ile-de-France. Les niveaux de pollution sont inférieurs en 2013 par rapport à ceux de 2012, a établi Airparif. Ils restent malgré tout préoccupants, avec notamment trois polluants, en sus des particules fines : le dioxyde d’azote, l’ozone et le benzène. Dans la région, c’est la zone rurale de la forêt de Fontainebleau la moins touchée, et l’autoroute A1 Saint-Denis qui l’est le plus. La pollution de Paris est d’un niveau entre ces deux limites.

 . La Chine, le plus gros consommateur de matières premières. La Chine est désormais le premier pays consommateur de matières premières de la planète, la première puissance commerciale, avec 2 900 milliards d’euros d’importations et d’exportations en 2013.

 . Pillages dans le monde agricole français. Ces derniers mois ont vu s’intensifier largement les vols dont sont victimes des exploitations agricoles en France : tracteurs (266 dérobés en 2012), fuel, récoltes, animaux, bois, fourrage. Mais ces vols existent à grande ampleur depuis six ans. Ils ont augmenté de 15,1% en 2012. Ils seraient dus à des groupes organisés, qui écoulent la marchandise dans certains pays de l’est (Roumanie, Bulgarie, Albanie).

 . Amélioration pour le thon rouge. Jusque récemment en état critique en raison de la surpêche, le thon rouge semble avoir repris de la vigueur, en tout cas selon l’Ifremer. Les bans de thons juvéniles seraient nettement plus nombreux. Les mesures imposées par la Cicta (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique), notamment la réduction des deux-tiers des quotas de pêche, auraient porté leurs fruits.

 . Prolifération et nuisances des méduses dans le monde. L’alarme est donnée pour les méduses, qui constituent maintenant un risque pour les industries de la pêche et l’aquaculture.

En raison de la réduction de leurs prédateurs (requins, thons, tortues) et de la non moins certaine réduction des stocks de poissons, elles prolifèrent. Détruisent les poissons des nasses des pêcheurs en y étant emprisonnées, et ceux des fermes aquacoles. Mais parallèlement, dans plusieurs régions, en Asie, sont créés des élevages de méduses, destinés au marché des soupes confectionnées avec ces cnidaires.

 . Plus de 1 000 rhinocéros abattus en Afrique du Sud en 2013. Le braconnage des rhinocéros dans le monde, et particulièrement en Afrique du Sud, a connu une nouvelle augmentation l’an passé. Ce sont 1004 animaux qui ont été tués par les braconniers en Afrique du Sud, contre 668 en 2012 (et seulement une dizaine en moyenne par an de 1990 à 2008, année où les 83 pertes enregistrées avaient commencé à montrer une nette progression de ce phénomène).

 . Le retour du bison dans les Carpates. Disparu de Roumanie en 1762, le bison d’Europe revient dans ce pays à la faveur d’une réintroduction de 17 individus originaires de Suède, d’Allemagne, de Belgique et d’Italie. A Armenis, dans l’ouest de la Roumanie. Leur population pourrait atteindre 500 individus dans dix ans. Cette réintroduction est faite par le WWF et la fondation Rewilding Europe, laquelle a choisi six aires naturelles en Europe (Portugal, Italie, Slovaquie, Roumanie) pour les repeupler avec des espèces menacées ou en voie de disparition (vautours, lynxs, chevaux sauvages). A noter, toutefois, qu’en Roumanie existe aussi une industrie d’élevage du bison pour la viande , en Transylvanie.

 . Enième plan de sauvetage français du grand hamster. Rappelé à l’ordre, sous la forme d’une condamnation, par la Cour européenne de justice en 2011, le gouvernement français vient de rendre public un programme de conservation du grand hamster d’Alsace. Il prévoit d’augmenter la population à des niveaux viables pour l’espèce, de 1 500 individus (contre 500 à 1 000 actuellement).

 

 Médias

 . « Des catastrophes « naturelles » ? » de Virginie Duvat et Alexandre Magnan. Editions du Pommier.

 . « La plante et ses sens » de Daniel Chamovitz. Editions Buchet Chastel.

 . « Critique de la raison nègre » de Achille Mbembe. Editions La Découverte (sur l’assujettissement par l’économie numérique).

 . « Pour une planète équitable. L’urgence d’une justice globale » de Marie Duru-Bellat. Editions du Seuil.

 . « Panorama des services écologiques fournis par les milieux naturels en France – Volume 22, Les écosystèmes marins et côtiers », Comité français de l’UICN.

 . « Produire bio, un business comme les autres ? » documentaire de Christian Jenzsch.

Arte, mardi 3 juin 2014, 20h50.

 . « Vacarme en haute mer », documentaire de Jérôme Julienne et Joe Jackson.

France Ô, dimanche 8 juin 2014, 15h00.