Evénements

. Chute des prix des certificats d’émission de CO2. Fin avril, le prix de la tonne de dioxyde de carbone a chuté de plus de 35% à la bourse européenne des « droits à polluer . » La cause : l’annonce par six pays (France, République tchèque, Pays-Bas, Estonie, Belgique et Espagne) d’émissions de CO2 inférieures aux PNAQ (Plans nationaux d’allocations de quotas). Les raisons de ces émissions inférieures aux quantités prévues restent encore inconnues, mais c’est de toutes façons une bonne nouvelle pour l’environnement.

 

. Les majors du pétrole sont les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre . En valeur absolue, ils devancent tous les autres secteurs. En valeur relative (tonne d’équivalent CO2/chiffre d’affaires), ils sont derrière le ciment (plus de dix fois plus), puis la sidérurgie et la chimie.

 

. Le Parlement français se préoccupe du réchauffement climatique. Le rapport de la mission parlementaire sur l’effet de serre, le 12 avril,  a fait l’objet d’un consensus : le réchauffement climatique est le défi majeur du 21ème siècle. Plusieurs mesures ont été proposées, parmi lesquelles une « taxe sur la valeur écologique » pour financer les dépenses liées aux atteintes à l’environnement, ainsi qu’une fiscalité dissuasive pour les pollutions environnementales.

 

. Adoption par le Parlement français de la loi sur les déchets radioactifs, le 13 avril. C’est un premier pas, bien que des questions importantes restent en suspens. D’ici 10 ans, des sites pour l’entreposage des combustibles irradiés non retraités devront être construits. Le stockage géologique devrait être instauré à partir de 2025. Les autres solutions (séparation des radioéléments et transmutation en réacteur nucléaire) sont repoussées à 2040. Le volume des déchets nucléaires est actuellement de 1 million m3. Il devrait avoir doublé en 2020.

 

. Moratoire sur l’activité pétrolière en Norvège. Interdiction jusqu’en 2010 de toute activité pétrolière sur une bande de 35 kilomètres dans la région des îles Lofoten (mer de Barents). Cette zone est d’une grande importance pour la pêche, notamment la morue.

 

. De grands  projets de développement controversés :

– Une mine d’or industrielle dans un parc naturel régional de Guyane (société canadienne Cambior) ;

– Deux barrages en Ouganda qui ont déjà fait baisser le niveau du lac Victoria de 1,20 mètre dans les trois dernières années, et réduit considérablement la pêche ;

– Une douzaine de grands barrages prévus en Afrique avec un financement de la Chine, sans réel souci du sort des populations affectées et de l’impact environnemental, comme le barrage de Méroé, au Soudan ;

– Un gigantesque gazoduc de 8 000 à 10 000 km de long entre le Venezuela, le Brésil et l’Argentine, passant par l’Amazonie, avec tous les risques de pollution et de destruction de la forêt que cela implique.

 

. Le réchauffement climatique accentue les épidémies de malaria. De 1950 à 2002, les températures ont augmenté dans les hautes terres d’Afrique de l’est, concomitantes avec une recrudescence de la malaria. Un supplément de ½ °C entraîne un développement de 30 à 100% des populations des moustiques réservoirs du virus de la malaria (Proceedings of the National Academy of Sciences, 11 avril).

 

. L’origine des ancêtres directs de Lucy. Au nord-est de l’Ethiopie. Lucy (Australopithecus afarensis, 3,6 millions d’années) aurait évolué à partir de Australopithecus anamensis (3,9 – 4,2 millions d’années). Un autre fossile plus ancien, Ardipithecus kaddaba (5,5 – 5,8 millions d’années) pourrait avoir été l’initiateur de la lignée (Nature, 13 avril).

 

. Découverte du chaînon manquant entre les poissons et les tétrapodes. Au Nunavut (Canada). Tiktaalik roseae a 375 millions d’années. C’est un poisson qui pouvait utiliser la terre ferme. Il avait des poumons, parallèlement aux branchies.

Ainsi que des ébauches de cou, de poignet et de doigts, des côtes primitives, ce qui permettait sa progression sur terre (Nature, 6 avril).

 

 

Manifestations

 

. Semaine du développement durable en France, 29 mai – 4 juin

 

. 9èmes Assises nationales des déchets ménagers et assimilés, Agen, 27-29 juin

 

 

Publications

 

. « Après nous le déluge ? » de Jean-Marie Pelt et Gilles-Eric Séralini (Flammarion/Fayard)