Evénements

. Situation encore difficile à Fukushima. La reprise du contrôle de la centrale nucléaire gravement endommagée par le tsunami de mars dernier est loin d’être encore effectuée, même si des progrès ont été enregistrés. Les responsables ont fixé le calendrier suivant : d’ici trois mois, faire baisser le niveau de radioactivité en confinant celle-ci par différentes techniques ; d’ici six à neuf mois, « arrêt à froid » des réacteurs, début de décontamination de l’eau (il y a 60 000 tonnes d’eau radioactive dans les installations) ; à plus long terme, retrait des barres de combustible des réacteurs et décontamination du site. L’autorité de sûreté nucléaire japonaise a requalifié l’accident en le portant au même niveau que celui de Tchernobyl, c’est-à-dire au niveau 7. Une réplique du séisme s’est produite le 7 avril dans la région, avec une magnitude de 7,1 (celui du 11 mars était de 9). Par ailleurs il a été estimé qu’autour de Fukushima, la contamination pouvait, en certains endroits, être comparable à celle existant autour de Tchernobyl ; le territoire touché au Japon représente 6 000 km2 et le gouvernement a décrété une zone d’exclusion de 20 km autour de la centrale. Le dernier bilan humain, qui reste provisoire, fait état de 28 000 morts et disparus.
Dans ce contexte, les projets de développement de l’industrie nucléaire aux Etats-Unis semblent marquer le pas, avec notamment l’abandon de la construction d’une centrale nucléaire de toute nouvelle génération par la société NRG, leader de la fourniture d’électricité. Et ce, en raison des surcoûts prévisibles pour la sécurité de la centrale. Le gouvernement italien, quant à lui, a réaffirmé son refus du développement de l’industrie nucléaire. Enfin, concernant les risques sismiques en France, une nouvelle carte des risques a été publiée par le ministère de l’Ecologie. Le nombre de communes qui devront obéir à des règles parasismiques passe de 5 000 à 21 000. De nouvelles zones à risques ont été retenues en métropole, en particulier dans le Nord et le centre Ouest. Les zones de montagne demeurent les plus sensibles. La Guadeloupe et la Martinique sont classées sur l’échelle du risque maximal.
. Les « 25 ans » de Tchernobyl. La controverse n’en finit pas de régner concernant les pertes humaines occasionnées par l’explosion de la centrale ukrainienne. Le Comité scientifique des Nations unies sur les effets des rayonnements ionisants (UNSCEAR) s’en tient à 62 morts à ce jour ; l’association Greenpeace, aux 200 000 décès estimés en 2006 ; et le chiffre circule toujours de 9 millions de victimes, mais cela repose sur des interprétations fallacieuses, une interprétation d’un écrit de Koffi Annan, l’ancien Secrétaire général de l’ONU, qui avait souligné les risques des 9 millions d’habitants vivant dans les zones contaminées de Tchernobyl. La sécurisation réelle de la centrale est maintenant engagée, avec le déblocage par la communauté internationale de 550 millions d’euros destinés à financer un sarcophage de confinement, dont les travaux ont commencé fin 2010 et devraient s’achever en 2015. Mais il manque encore 190 millions d’euros pour boucler le budget.

. Pétrole et gaz de schiste : la contestation ne faiblit pas. De nombreuses manifestations ont eu lieu en France en avril pour manifester le refus de l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste. Notamment dans le centre et le sud du pays, ainsi qu’en région parisienne. Le gouvernement français a annulé, le 13 avril, les autorisations d’exploration décernées. Le 21 avril a été rendu le rapport d’étape de la mission d’inspection sur les enjeux des huiles et gaz de schiste. Il est balancé : en reconnaissant l’intérêt et l’utilité pour la France de ces ressources, tout en mettant en avant la nécessité d’établir des règles très strictes pour les travaux de recherche et les tests d’exploration. Par ailleurs, un rapport de la Commission de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants américaine a souligné que l’exploitation du gaz de schiste avec la technique de la fracturation hydraulique s’est déroulée, aux USA, avec l’adjonction de produits chimiques dont certains sont cancérigènes et polluants : des 2 500 produits utilisés, 750 sont des substances chimiques dont 29 sont cancérigènes (notamment la famille BTEX et le butylglycol) – et les 14 sociétés concernées ont refusé de dévoiler la nature de certains autres produits. Enfin le gouvernement sud-africain a décidé d’instaurer un moratoire sur les demandes d’exploration de réserves de gaz de schiste.
Une autre mission, sur la réforme du code minier, a été confiée à l’avocat Arnaud Gossement. Elle étudiera les progrès à adopter pour tout développement du pétrole et du gaz de schiste, mais aussi d’autres types d’industries (géothermie, stockage géologique du CO2, forages en mer, exploitation des hydrocarbures).

. Marée noire du golfe du Mexique : bilan incertain et provisoire. Un an après la marée noire créée par le naufrage de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, les effets de la pollution à long terme sont loin d’avoir été pleinement identifiés. 4,9 millions de barils de brut et 7 millions de litres de dispersants chimiques ont été répandus dans la mer. La pêche a repris presque totalement. Mais des milliers d’oiseaux, de dauphins et de tortues de mer sont morts. Et le risque existe d’impacts sur la fécondité d’espèces de poissons dans les décennies qui viennent. 1 700 kilomètres de côtes ont eux aussi été affectés, et l’on ignore aussi bien les conséquences écologiques profondes qui en découleront.

. Pas de progrès des négociations sur le climat. Tenues à Bangkok (Thaïlande), du 3 au 8 avril, elles ont vu à nouveau l’affrontement entre les pays en développement et pays industrialisés, à la suite de la conférence de Cancun. Le point principal d’achoppement reste la prolongation demandée du protocole de Kyoto par les pays en développement. Les pays industrialisés emmenés par les USA ne veulent pas s’engager.

. Lancement du canal Seine-Nord Europe en France. Le feu vert a été donné à ce gigantesque projet, qui doit permettre de relier les ports de la Manche et de l’Ile-de-France à ceux du Nord de la France et de la Belgique comme des Pays-Bas. Ce tronçon de raccordement est prévu entre Compiègne et la zone Douai-Cambrai. La mise en service est prévue pour 2017.

. Nouvelle forêt en Ile-de-France. Elle sera plantée à partir de 2017. Plusieurs centaines de milliers d’arbres couvriront le vaste espace de 1 000 ha de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt (dont la future forêt héritera du nom propre) entre la forêt de Montmorency et la forêt de Saint-Germain-en-Laye, au nord-ouest de Paris.

. Le loup dans les Vosges en France ? 24 brebis ont été tuées dans le Vosges en avril, par des canidés que certains soupçonnent être des loups. A l’exception d’un loup abattu en 1994, l’espèce a disparu du massif depuis 80 ans.
Par ailleurs, des deux chiens ayant tué 130 (suivant une évaluation) ou 35 (suivant une autre) moutons et brebis en Haute-Vienne, dans la région d’Oradour-sur-Glane, depuis le 8 septembre 2010, un a été abattu en avril. Il s’agissait de l’animal « de compagnie » d’une conseillère municipale de cette commune.

Les professions

. Décès de Jean Carlier. Survenu le 5 avril. Jean Carlier a été un acteur important pour la médiatisation du mouvement écologique en France, avec ses chroniques sur la chaîne de radio RTL et ses combats pour des causes environnementales, notamment le parc national de la Vanoise.

. 1ers trophées du mécénat d’entreprise pour l’environnement et le développement durable. Décernés par le ministère de l’Ecologie. Parmi les lauréats, le projet de l’Institut Océanographique Paul Ricard pour la Caisse d’Epargne Côte d’Azur d’une écloserie polyvalente (hippocampe, oursin, nacre, plantes comme la posidonie), sur l’île des Embiez (Var).

Manifestations

. Journées européennes du solaire. Du 9 au 15 mai. www.journees-du-solaire.fr

. Conférence internationale sur les énergies renouvelables. Du 8 au 13 mai. Linköping, Suède. www.wrec2011.com

. Journée internationale de la biodiversité. 22 mai, dans le monde. Avec « La vague verte », campagne à destination des jeunes pour l’éducation à la biodiversité, par la Convention sur la diversité biologique. www.greenwave.cdb.int/fr

. « Green Week ». Conférence annuelle européenne sur la biodiversité, du 23 au 27 mai. Bruxelles, Belgique. http://europa.eu/environment/nature

Publications

. Atlas mondial du nucléaire par Bruno Tertrais et Alexandre Nicolas. Editions Autrement

. Confessions d’une mangeuse de viande de Marcela Iacub. Editions Fayard

Pour partager cette information