Revue d’Actualité – Mardi de l’Environnement – 14 mai 2013

Evénements

. L’hydrogène naturel, révolution énergétique ? La confirmation de l’existence de très importantes sources d’hydrogène naturel dans le monde laisse entrevoir des perspectives énormes pour l’approvisionnement énergétique de l’économie mondiale. L’hydrogène actuellement utilisé provient de la transformation du méthane par l’eau, mais le processus est coûteux. L’hydrogène naturel est issu de l’oxydation du fer se trouvant dans les roches par l’oxygène de l’eau. Il se renouvelle en permanence, et sa combustion ne génère pas de CO2, donc de gaz à effet de serre. En France, l’Institut français du pétrole et des énergies renouvelables (Ifpen) a lancé un programme de recherche, et GDF-Suez travaille activement sur un nouveau carburant à base d’hydrogène et de méthane. Deux unités pilotes d’exploitation de l’hydrogène naturel sont actuellement en développement, l’une aux Etats-Unis (Kansas), l’autre au Mali.

. Le cap des 400 ppm de gaz carbonique dans l’air de la planète a été franchi le 9 mai. Pour la première fois depuis 2,6 millions à 5,3 millions d’années. Il était de 310 ppm en 1960.

. L’enfouissement du CO2 prôné par l’Europe. L’union européenne a lancé un appel à projets pour la séquestration du CO2 dans les couches géologiques profondes. Les financements de ces projets restent encore nébuleux. Et l’inquiétude existe des populations quant aux risques de remontée du gaz, et de pollution des nappes phréatiques. Mais l’Agence internationale de l’énergie estime que l’air pourrait être débarrassé de 20% des émissions humaines de CO2 par ce mécanisme.

. Une expédition dans le « continent de plastique » du Pacifique nord. Cette zone contient des milliards de fragments de plastique sur 3 millions de km2. L’expédition est financée en partie par le Centre national d’études spatiales (Cnes) et elle doit analyser toutes les composantes de cette immense décharge marine.

. Bruxelles veut taxer le photovoltaïque chinois. La décision était imminente au 14 mai. L’industrie photovoltaïque chinoise est accusée de dumping, avec des panneaux vendus 45% moins chers que les équivalents européens, lui faisant conquérir 80% du marché européen, et provoquant le marasme des filières du vieux continent. Avec, notamment en France, la perte de 14 000 emplois. La taxe serait de 30 à 60%.

. Les animaux et végétaux menacés par le réchauffement. Une équipe de l’université d’East Anglia (Royaume-Uni) a chiffré les pertes d’aires de répartition de 48786 espèces animales et végétales dans le monde, dues au changement climatique, sans réduction des émissions de gaz à effet de serre. D’ici à 2080, 55% des plantes et 35% de la faune sauvage devraient perdre plus de la moitié de leur habitat, en raison d’une augmentation attendue de la température de 4°C. Si les émissions baissaient à partir de 2016 de 5% par an, les pertes seraient réduites de 60%. Si elles décroissaient à partir de 2030 pour se stabiliser vers la fin du siècle, les pertes seraient réduites de 40%.

. La vigne bientôt bouleversée par le changement climatique. La hausse prévue de 1,5°C à 2°C d’ici à 2050 doit redessiner la carte des zones propices à l’élevage de la vigne. De futures zones vinicoles sont annoncées essentiellement au nord de l’Europe, jusqu’en Angleterre, sud de la Suède, Biélorussie. Les zones actuelles, notamment en France, verront aussi leurs productions modifiées.

. Un canal pour la mer Morte. Un énième projet de canal reliant la mer Morte à la mer Rouge, patronné par la Banque mondiale, a été lancé en avril. Long de 180 km, ce canal utiliserait la différence d’altitude de 423 mètres entre la mer Rouge et la mer Morte, et comporterait une importante usine de désalinisation d’eau de mer. Restent à trouver le financement (plus de 10 milliards $) et l’accord des parties intéressées, Israël, la Jordanie, et l’Autorité palestinienne.

. Un appel de Paris pour la haute mer. Il a été lancé en avril, à la suite d’une conférence au Conseil économique, social et environnemental sur l’avenir de la haute mer.

. La lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages confirmée au Royaume-Uni. Le gouvernement anglais a reconduit le financement pour une année supplémentaire de la National Wildlife Crime Unit (Unité nationale de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages), dont les risques de fermeture s’étaient annoncés.

. Trois insecticides néfastes aux abeilles suspendus en Europe. Trois molécules fortement suspectées de provoquer l’hécatombe des ruches devraient être suspendues d’utilisation au 1er décembre prochain en Europe , et ce pour deux ans. Parmi elles, les insecticides Cruiser et Gaucho. Trop peu, trop tard, pour certains, victoire tout de même pour d’autres, le dossier avait été ouvert depuis une dizaine d’années.

. Les animaux OGM se multiplient. Des chercheurs d’Uruguay ont créé des moutons fluorescents, pourvus d’un gène de méduse. Ceux du Roslin Institute (Ecosse) ont produit un porc résistant à la peste porcine africaine en manipulant son génome. Sur le plan de la commercialisation des animaux génétiquement modifiés (AGM), les Etats-Unis ont donné le feu vert à la vente d’un saumon transgénique. Les recherches sont très actives pour les insectes, s’agissant de la lutte contre les maladies qu’ils peuvent véhiculer. Ces recherches portent sur leur stérilisation, avec la production d’insectes transgéniques.

. Les loups présents en Ardèche. La première preuve (une photo nocturne) de l’existence de loups en Ardèche, en France, a été produite en avril.

Manifestations

. « Au temps des mammouths », Musée de Préhistoire d’Ile-de-France. Nemours, jusqu’au 11 novembre 2013.

. « Les insectes passent à table », Muséum national d’Histoire naturelle. Paris, jusqu’au 1er octobre 2013.

. « Fête de la nature ». France entière, du 22 au 26 mai 2013.

. « Journées de la mer ». France. Du 5 au 9 juin 2013.

. « 15e Caméra des Champs », festival international du film documentaire sur la ruralité. Du 22 au 26 mai 2013, Ville-sur-Yron (Meurthe-et-Moselle). Contact : presse@sg-organisation.com

Médias

. « Programme pour une économie soutenable et désirable » de Robert Costanza. L’économie écologique. Editions Les petits matins.

. « Le Kama-soutra des demoiselles » de Marc Giraud. Editions Robert Laffont.

. « La nature en bord de chemin » de Marc Giraud. Editions Delachaux et Niestlé.

. « Sur la piste des reptiles et des amphibiens » de Françoise Serre Collet. Editions Dunod.

. « 7ème atlas des sites terrestres et aquatiques pollués par les PCB » de l’association Robin des Bois. Il concerne la France.

. « Bio, le vrai du faux » de Claude Marie Vadrot. Editions Delachaux et Niestlé.

. « Le gazoduc de la discorde », film de Risteard O’Domhnaill (la lutte d’une petite communauté irlandaise contre un projet de gazoduc sous-marin et d’une raffinerie). France Ô, 5 juin, 20h45.

Les faits du mois

. Les femelles éléphant suspectées de tuberculose et menacées d’euthanasie sauvées. Elles seront recueillies dans la résidence de la princesse Stéphanie de Monaco à Roc-Agel.

. Un rat paralyse Fukushima. En coupant des câbles, il a causé le 18 mars dernier un court-circuit et entraîné une panne du système électrique, pendant trente heures, d’une partie du système de refroidissement des piscines de désactivation de plusieurs réacteurs de la centrale de Fukushima, au Japon. Ce qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques, avec le risque de dissémination dans l’atmosphère de combustible nucléaire.

 

 

 

 

Pour partager cette information