Revue d’Actualité – Mardi de l’Environnement – Mai 2014

Evénements

  • Retour attendu d’El Niño pour l’été. Le phénomène climatique El Niño devrait se reproduire à partir de l’été, selon l’Organisation météorologique mondiale. Il se caractérise par un dérèglement du climat, avec une température anormalement élevée dans l’océan Pacifique, entraînant de très fortes précipitations sur le continent américain, des chaleurs importantes en Asie du sud-est et en Australie, l’Europe risquant moins d’être touchée. Ce phénomène désorganise l’industrie agricole mondiale, car de nombreuses cultures sont impactées. Les effets du réchauffement climatique sur ce phénomène sont encore très discutés.
  • Les grands glaciers du monde affectés par le réchauffement climatique. Que ce soit dans l’Himalaya ou dans la chaîne des Alpes, le réchauffement climatique réduit de plus en plus la couverture glaciaire des massifs. Sur la période 1999-2011, les glaciers himalayens se sont réduits de 15 cm par an en moyenne. Dans les Alpes, c’est 1,1 mètre de couche de glace qui est perdu chaque année.
  • 9 citadins sur 10 touchés par la pollution de l’air dans le monde. L’Organisation mondiale de la santé a livré, début mai, une étude réalisée dans 91 pays. Cette pollution est due essentiellement aux industries fossiles et aux véhicules. L’Afrique et l’Asie du sud-est sont les régions les plus concernées. Mais les taux de pollution les plus importants sont relevés au Pakistan, en Inde, et en Chine.
  • Fin des pesticides en ville : lents progrès. 122 communes, soit 9,5% des collectivités de l’Ile-de-France, ont jusqu’à présent renoncé totalement à l’usage des pesticides. Les résistances viennent notamment des « jardiniers amateurs », qui sont responsables, à 47,5%, de l’épandage de produits chimiques (contre 44% pour les collectivités). Mais les cimetières restent aussi un des derniers lieux où les pesticides sont encore considérés comme indispensables.
  • Maïs OGM de Monsanto : interdiction définitive en France. Début mai, le Conseil d’Etat, puis le Parlement, ont définitivement interdit la culture du maïs génétiquement modifié MON 810 de la firme Monsanto.
  • Le Japon reprend son programme nucléaire. Le Japon a décidé de relancer ses centrales nucléaires, contrairement à la décision prise en 2012 de supprimer totalement toute industrie nucléaire en 2040. A la suite de l’arrêt de ces centrales, le pays a dû recourir à des augmentations massives de gaz naturel, de charbon et de pétrole. Cette nouvelle politique énergétique s’appuyant sur le nucléaire doit aussi comporter une part croissante d’électricité issue des énergies renouvelables.
  • Eolien en mer, la pomme de discorde. Le gouvernement français a attribué à GDF Suez et Areva la responsabilité des sites d’éoliennes à construire au Tréport et à Noirmoutier/ile d’Yeu. Ces deux parcs représentent 1000 mégawatts au total. Toutefois les oppositions à ces implantations se multiplient. Les deux parcs doivent comporter entre 125 et 160 pylônes de 175 mètres de haut, qui devraient occasionner des nuisances sur la biodiversité marine, comporter des risques pour le transport maritime, et générer des effets négatifs sur le paysage marin et côtier. L’association Robin des bois, et la Fédération Environnement durable, notamment, ont pris position contre ces implantations.
  • 2050, une demande alimentaire doublée. Si les prévisions démographiques se confirment, le monde devrait compter, en 2050, 9,5 milliards d’habitants. La fourniture de produits alimentaires devra doubler par rapport à aujourd’hui, passant de 9 à 18 milliards de tonnes. L’agriculture représente 38,6% des surfaces sans glaces de la planète.
  • Le plus bel arbre d’Ile-de-France. Lauréat d’un concours lancé en 2012 par l’Office national des forêts et le magazine Terre sauvage, un platane d’Orient de Saint-Cyr-en-Arthies (Val d’Oise) a été déclaré plus bel arbre de la région Ile-de-France. Il serait âgé d’environ 400 ans, et son emprise au sol est de 1 500 m2. . La forêt française stagne. La progression du reboisement en France stagne depuis 2006, et le phénomène devient préoccupant. A la fois pour l’état écologique de la forêt et pour la filière industrielle qui est concernée. La forêt couvre 28,3% du territoire métropolitain, dont les 2/3 sont détenus par des propriétaires privés.
  • En Australie, la forêt menacée par le gouvernement. Le gouvernement australien veut déclasser 74 000 hectares en Tasmanie (ile au sud du continent australien), qui sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Afin de les attribuer à l’exploitation forestière. De nombreuses associations écologistes s’opposent à ces mesures, reprenant un combat qu’elles avaient déjà mené au début des années 1970 et après.
  • Une réserve de vie sauvage privée en France. La première réserve de vie sauvage privée de France, celle du Grand Barry, a été inaugurée fin avril à Véronne (Drôme). Elle couvre 105 hectares. Elle a été acquise par l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas). Elle bénéficie de l’appui du réalisateur Jacques Perrin.
  • Les animaux, êtres sensibles. « Révolution sémantique » attendue depuis longtemps, l’intitulé des animaux dans le Code Civil a fait l’objet d’un changement par la Commission des Lois de l’Assemblée nationale, le 15 avril, en France. Ce ne sont plus des « biens meubles », mais des « êtres vivants doués de sensibilité. » Le Parlement devrait bientôt avaliser cette importante modification.

 

Manifestations

  • Fête de la Nature en France. 8ème édition, du 21 au 25 mai 2014. www.fetedelanature.com
  • 23ème Fête de l’Estive, Allanche. Cézallier, Puy-de-Dôme. 24 mai 2014.
  • Promotion des races de vaches du Massif Central, du phénomène de l’estive, et de la « slow food. » www.cantalauvergne.com

 

Médias

. « Comment la Terre s’est tue – Pour une écologie des sens » de David Abram. Editions Les Empêcheurs de penser en rond / La Découverte.

. « Histoires remarquables – Les animaux » de François Moutou. Editions Delachaux et Niestlé.

. « Changeons d’agriculture » de Jacques Caplat. Editions Actes Sud.

. « Parlons gaz de schiste en 30 questions » de Pierre-René Bauquis. Editions La Documentation française.

. « La ligne de partage des eaux », documentaire de Dominique Marchais.

. « Climat et catastrophes naturelles », nouvelle revue trimestrielle. N°1, Printemps 2014.