Revue-Actualite-SERERevue d’Actualité de la SERE – Alain Zecchini – Mai 2016

 

Evénements

 . La loi sur la biodiversité est à la peine. Soumis au Sénat, après son adoption par l’Assemblée nationale en première lecture, le texte du projet de loi sur la biodiversité a été amputé de plusieurs dispositions essentielles. Notamment le principe de non-régression du droit de l’environnement, et par voie de conséquence, de la biodiversité. Après l’examen par une commission mixte paritaire (Sénat-Assemblée nationale), ce texte doit revenir devant l’Assemblée, mais il semble difficile qu’il soit voté avant l’été. Le gouvernement a affiché sa position notamment sur deux dossiers emblématiques, et cette position, il compte la réaffirmer lors des débats à l’Assemblée : interdiction des néonicotinoïdes pour lesquels existent des alternatives au plus tard en 2018, et interdiction totale en 2020 ; suppression de la niche fiscale dont bénéficient les filières traditionnelles de l’huile de palme, et avantages fiscaux pour les filières de production durable.

. L’Assemblée nationale française donne son aval pour la ratification de l’accord de Paris.Mardi 17 mai. Le texte doit encore être soumis au sénat, le 8 juin. La ratification devrait intervenir avant la fin de l’année, plaçant la France comme premier pays à le faire. L’Union européenne, dans cette affaire, semble à la traîne, divisée comme elle l’est sur la question de nouvelles réductions des émissions de gaz à effet de serre. Aux Etats-Unis, le candidat républicain à la présidence, Donald Trump, a déclaré que s’il était élu, il renégocierait l’accord sur le climat.

. La fonte d’un glacier de l’Antarctique menace les océans. Le glacier géant Totten, grand comme la France, est sujet au réchauffement climatique. Sa fonte est annoncée, et il pourrait faire monter le niveau des mers de 2 mètres, menaçant des centaines de millions de personnes vivant en zone côtière.

. Cinq îles ont disparu récemment sous la montée des eaux. En relation directe avec le réchauffement climatique, selon les scientifiques. Il s’agit d’îles de l’archipel des Salomon (Pacifique). Six autres (sur les 33 que compte l’archipel) sont menacées et rétrécissent de plus en plus.

. Gigantesque incendie au Canada. A Fort McMurray, dans la province de l’Alberta, ouest du pays. Depuis le début mai. Plusieurs dizaines de milliers d’hectares sont partis en fumée, et 100 000 habitants de la ville de Fort McMurray évacués. Au centre de la région d’exploitation des sables bitumineux. La production pétrolière a été arrêtée.

. Coup d’envoi pour la grande muraille verte.Ce projet « pharaonique » consiste à faire reverdir le Sahara. Avec la plantation d’arbres et l’instauration de parcelles d’activité (unités agro-pastorales, unités hydrauliques, unités socio-économiques) sur toute la largeur du continent, du Sénégal à l’ouest jusqu’à Djibouti à l’est. La première conférence des pays participants s’est tenue au Sénégal le 3 mai.

. Le patrimoine naturel de la planète en danger. Selon le WWF, 114 des 229 sites naturels inscrits par l’Unesco sur la liste du patrimoine mondial sont menacés. Et principalement par l’industrie : activités liées à la production de gaz et de pétrole, mines, surexploitation forestière, surpêche, surconsommation des ressources en eau , artificialisation des sols.

. La pollution atmosphérique affecte 8 citadins sur 10 dans le monde.Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les pays du Golfe, ceux du sous-continent indien (Inde et Pakistan) et la Chine sont les plus touchés à ce titre.

. Gaz de schiste : feu vert local en Grande-Bretagne. La commune de Northtallerton (Yorkshire, Grande-Bretagne) a autorisé l’autorisation de la technique de la fracturation hydraulique pour le forage d’un puits de gaz de schiste, le 23 mai. Le moratoire sur cette ressource, imposé au niveau national en 2011, avait été levé l’année suivante. Le Premier ministre anglais, David Cameron, s’est déclaré farouche partisan du gaz de schiste, et les industriels estiment que les gisements dans le pays pourraient fournir quarante années de consommation de gaz.

. La France va importer du gaz de schiste. Les premières livraisons sont prévues pour juin prochain. En provenance des Etats-Unis. Les deux principaux acteurs de l’hexagone, EDF et Engie, ont signé des accords avec des producteurs américains, et optimisé leurs terminaux gaziers. La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, opposée au gaz de schiste, a déclaré examiner les moyens de recours juridiques pour faire interdire ces importations.

. Vers une interdiction du glyphosate en Europe ? Cet herbicide extrêmement utilisé, notamment en Europe, est autorisé à la commercialisation jusqu’au 30 juin prochain. Les discussions pour le renouvellement de son homologation ont achoppé, le 19 mai, faute d’accord européen. Si cet accord n’intervient pas d’ici cette date, il sera interdit. Considéré comme un perturbateur endocrinien, et « cancérogène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS, le glyphosate fait l’objet d’intenses campagnes de lobbying des industries phytosanitaires, qui réfutent tous les effets nocifs sur la santé humaine qui lui sont reconnus.

. Un projet de fusion des deux géants du phytosanitaire.Le groupe allemand Bayer est engagé en discussions pour racheter l’autre mastodonte de l’industrie phytosanitaire mondiale, le groupe américain Monsanto. Le montant de la transaction est de 55 milliards d’euros, ce qui ferait de cette acquisition d’un groupe étranger la plus importante jamais effectuée par un groupe allemand. Les pesticides et les semences que produisent ces deux opérateurs sont pour certains (Roundup, néonicotinoïdes, notamment) au cœur de polémiques très importantes, et les ONG se déclarent extrêmement inquiètes de ces discussions. Le contrôle des brevets, notamment sur les OGM, est une autre perspective problématique qu’elles soulèvent.

. Le vaquita sur la voie de l’extinction. Le marsouin de Californie, Phocoena sinus, appelé Vaquita au Mexique, est endémique de la mer de Cortès, dans le nord de la mer de Californie. Ses effectifs les plus récents ne représentent plus que 60 individus. Il devrait donc prochainement disparaître. Il est pris dans les filets dérivants des pêcheurs de totoaba, un poisson dont la vessie natatoire est achetée à prix d’or en Chine.

 . Nouveau scandale d’un élevage industriel en France. L’association L214 a fait paraître fin mai une vidéo montrant les déplorables conditions sanitaires et réglementaires d’un élevage de 200 000 poules pondeuses dans le département de l’Ain. Cadavres momifiés, présence d’asticots sur les sols, et de poux sur les coquilles d’œufs, poules rachitiques, entassement dans les cages,  les images sont fortes. Cette association avait déjà dénoncé le non-respect des animaux et de l’hygiène dans plusieurs abattoirs.

. Le Kenya brûle l’ivoire. Décision hautement symbolique pour manifester le refus du commerce illégal de l’ivoire et l’abattage des éléphants, le Kenya a brûlé, le 30 avril, 105 tonnes représentant 16 000 défenses, dans la capitale, Nairobi. 30 000 éléphants sont tués chaque année par les braconniers, et la population du continent ne compte plus que 500 000 individus environ, soit la moitié d’il y a trente ans.

. Des propositions pour l’éléphant. Fin avril, les 27 pays membres de la Coalition pour l’éléphant d’Afrique ont annoncé cinq propositions en vue de la prochaine conférence des parties à la CITES (convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), qui se tiendra à Johannesburg (Afrique du sud), du 24 septembre au 5 octobre 2016 :

– rétablissement de toutes les populations d’éléphant d’Afrique dans l’annexe I de la CITES (laquelle interdit tout commerce international) ;

– interdiction du marché intérieur de l’ivoire ;

– destruction des stocks d’ivoire ;

– suppression du projet de commerce international d’ivoire légal ;

– interdiction de l’exportation d’éléphants d’Afrique vivants.

Les professions

 . Patricia Espinosa, nouvelle directrice de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Elle a été choisie par le secrétaire général des Nations unies de préférence à Laurence Tubiana, la Française qui était soutenue par la Présidence de la république.

 

Médias

. « Les Cartels du lait », de Elsa Casalegno et Karl Laske. Editions Don Quichotte.

. « Tout ce qu’on nous fait avaler », de Céline Hess-Alpern. Editions Albin Michel.

. « La grande adaptation : climat, capitalisme et catastrophe », de Romain Felli. Editions du Seuil.

. « Atlas de la France toxique », collectif. Editions de l’association Robin des Bois.

 

Manifestations

 . Mille milliards de fourmis. Exposition, Muséum d’Histoire naturelle, Nantes (44). Jusqu’au 27 février 2017.

Vous souhaitez télécharger cette revue au format PDF cliquez ici