Evénements

. « Tara » témoigne de la dégradation de la banquise arctique. La goélette de l’expédition scientifique chargée d’étudier le recul des glaces de l’Arctique est arrivée au port de Lorient le 23 février, soit 8 mois plus tôt que prévu. Elle a mis 16 mois pour retrouver l’eau libre (le navire « Fram », en référence, avait mis deux ans, de 1893 à 1896). Cette large avance de la dérive du bateau dans le courant transpolaire indique bien que la banquise fond plus rapidement que ne laissaient entendre les modèles. A la fin de l’été 2007, elle avait perdu 1,5 million de km2 par rapport à l’année précédente. Selon le chef de l’expédition, la cause est imputable à l’accentuation de l’albédo de l’océan, sa capacité à absorber le rayonnement solaire, alors que la glace le réfléchit. Cette dernière fondant de plus en plus, l’océan se réchauffe davantage.

 

. Le transport maritime, gros pollueur ? Selon une étude des Nations-Unies du 13 février, le transport maritime produirait deux fois plus de gaz à effet de serre que le transport aérien.

Soit 4,5% des émissions mondiales, 1,12 milliard de tonnes de CO2. Les émissions des navires marchands pourraient progresser de 30% d’ici à 2020.

 

. Une charte de l’Ademe pour « moraliser » le marché de compensation des émissions de CO2. Un code de « bonne conduite » pour les compensations volontaires.

 

. La Caisse des Dépôts et Consignations pour la biodiversité. Elle crée une filiale, CDC-Biodiversité, qui proposera des projets de compensation en cas de dégradation de l’environnement due à des implantations humaines (ultérieurement elle pourra acquérir des terrains). Chaque année, en France, 60 000 ha de terres sont perdues à cause de ces implantations.

 

. Un projet de terminal méthanier sur la sellette. Le projet de terminal méthanier de la société néerlandaise 4Gaz au Verdon, à l’embouchure de la Gironde, soulève de nombreuses oppositions. Ce terminal doit être construit dans une zone partiellement Natura 2000, dans une région très touristique, et les risques de catastrophe écologique seraient très importants en cas d’accident.

 

. Le non-labour progresse en France. Un tiers, soit 34%, des grandes cultures semées en 2006 a été réalisé sans labour. En 2001, cela ne concernait que 21%. Le blé tendre, le colza et l’orge sont particulièrement concernés. Gain de temps, économies d’énergie et protection des sols, sont les avantages. Point négatif, l’usage plus important des herbicides.

 

. 17% de surfaces cultivées en OGM en plus dans le monde en 2007. Représentant 114 millions ha. Les Etats-Unis, l’Argentine, le Brésil et le Canada sont les plus gros producteurs. Par ailleurs le Brésil a donné son feu vert, en février, à la culture commerciale des maïs transgéniques Liberty Link de Bayer et Mon 810 de Monsanto.

 

. Le mystère des abeilles n’est pas résolu. Les disparitions constatées de colonies d’abeilles en France n’ont pas de causes certaines, selon une étude de l’Afssa. Maladies, parasites, pesticides, sont évoqués pour les colonies visitées sur 3 ans, mais les résultats ne pourraient pas être extrapolés. Le ministère de l’agriculture n’a pas supprimé l’autorisation accordée pour le nouvel insecticide Cruiser, malgré une manifestation en masse des représentants des apiculteurs à Paris, le 21 février.

 

. Le plus rare félin du monde menacé. Le chat d’Iriomote, qui ne vit que sur l’île éponyme, au Japon, est soumis à disparition. Il resterait moins d’une centaine d’individus. Causes de son déclin : sur cette petite île de 285 km2, le trafic routier, la réduction de l’habitat (le parc national créé laisse de côté la zone côtière, où vit aussi l’animal) le tourisme exponentiel, la concurrence alimentaire avec les chats harets.

 

. Création d’une réserve pour les bonobos. En République démocratique du Congo, fin 2007, la réserve de Sankuru, de 30 500 km2. La population de bonobos, en déclin elle aussi avoisinerait 10 000 individus.

 

. Des tigres élevés pour la viande en Chine. Une mission de la CITES a acquis les preuves sur place qu’une ferme, au moins, en Chine, à Guilin, élevait des tigres destinés à la consommation humaine. Le restaurant de cette ferme offrait de la viande de tigre. Dans la nature, le tigre a quasiment disparu de Chine. Il y aurait une centaine de fermes de tigres dans le pays, avec 5 000 animaux captifs. On estime par ailleurs que 10 millions de chiens sont consommés par an, et 4 millions de chats, et la Chine exporte dans tout le sud-est asiatique de la viande de chien et de chat.

 

. La biodiversité française en mauvais état. Une étude du Muséum National d’Histoire Naturelle, répondant à une demande de la Commission européenne, révèle que 20% seulement de la biodiversité (hors avifaune) et de ses habitats sont dans une situation favorable. Il s’agit de 200 espèces animales, 100 espèces végétales, et 132 habitats, qui ont u un statut de protection.

 

. Création de l’association Inspire. Soit : « Initiative pour la Promotion d’une Industrie Réconciliée avec l’Ecologie et la société ». Elle se positionne comme « une courroie de transmission » entre la recherche et les entreprises et collectivités. Fondateurs : Emmanuel Delannoy (Ligue ROC), Bernard Chevassus-au-Louis, Hubert Reeves, Dominique Bourg, Jacques Weber. Contact : www.inspire-bio.org

 

Médias

. Prix micro-environnement National Geographic Channel. Troisième édition. Pour récompenser des actions locales en faveur de la protection de la faune, de la flore et de l’eau.

Contact : www.natgeo.fr

 

. « Le monde selon Monsanto », film sur Arte, 11 mars, 21h.

 

. « Nous sommes ce que nous mangeons » de Jane Goodall, Gary McAvoy et Gail Hudson, Editions Actes Sud.

 

. « Dossier Agriculture », Le Monde, Dossiers et Documents, février 2008.

Pour partager cette information