Evénements

. Le Giec attaqué. Le Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat fait l’objet, depuis quelque temps, d’attaques en règle des « climato-sceptiques », ceux qui nient toute valeur scientifique aux travaux de cet organisme. Ils estiment que le constat d’un changement climatique largement dû à l’homme est biaisé volontairement. Après l’échec de la conférence de Copenhague, et l’erreur, assumée par le Giec, sur la fonte des glaciers himalayens, deux nouveaux coups durs viennent d’être portés aux scientifiques qui inspirent largement la réflexion actuelle sur les menaces climatiques : une nouvelle erreur du Giec, qui avait estimé que 55% des Pays-Bas se trouveraient en-dessous du niveau de la mer (en fait, c’est 24%, et concentrant 60% de la population) et que ces terres risqueraient d’être inondées, mais cette information erronée, là encore, est due à un autre organisme, l’Agence néerlandaise d’évaluation environnementale ; et puis la démission de Yvo de Boer, « Mr. climat » à l’ONU, à la suite de la conférence de Copenhague.

. Réchauffement : l’impact du tourisme. Le tourisme mondial représente 5% des émissions de dioxyde de carbone, pouvant aller jusqu’à 9% avec les autres incidences (formation, dans le cas du voyage aérien, d’oxyde d’azote, etc.). Moins de 2% de la population du monde prennent l’avion chaque année.

. Les pays émergents tirent la demande de pétrole. Plus de la moitié de la demande additionnelle de pétrole pour la période 2005-2030 émanera de l’Asie, a estimé l’Agence internationale de l’énergie. Et particulièrement la Chine, devenue le second pays importateur de brut. L’Arabie saoudite compte investir 120 milliards $ pour la prospection pétrolière entre 2010 et 2015. En Europe, aux Etats-Unis et au Japon, la tendance est inverse : une réduction de la consommation pétrolière, en raison d’une plus grande efficacité énergétique et d’ un usage plus important des substituts, principalement.

. Création de l’ALLENVI. En France, soit l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement. Organisme ayant pour mission de renforcer la recherche dans les secteurs de l’alimentation, l’eau, le climat et les territoires, il regroupe 12 entités : le BRGM, le CEA, le Cemagref, le Cirad, le CNRS, la CPU (Conférence des présidents d’université), l’Ifremer, l’Inra, l’IRD, le LCPC (Laboratoire central des Ponts et Chaussées), Météo France et le MNHN.

. Catastrophe écologique en Italie. L’ouverture intentionnelle des vannes d’une ancienne raffinerie transformée en dépôt d’hydrocarbures, près de Monza, dans le nord de l’Italie, dans la nuit du 22 au 23 février, a créé une marée noire dans la rivière Lambro, et dans le Pô. Jusqu’à 2 500 m3 de pétrole se seraient déversés. Toute la chaîne alimentaire est affectée, particulièrement les oiseaux. Et ce, dans une zone déjà très polluée en temps ordinaire. Le site serait l’objet d’une spéculation immobilière féroce, peut-être liée à des réseaux mafieux.

. L’urbanisation anarchique en cause dans la dévastation de Madère. Les inondations et les coulées de boue de la semaine du 22 février, qui ont fait plusieurs dizaines de morts, sont largement dues au bétonnage à outrance des sols, qui a empêché l’écoulement normal des trois rivières de la région touchée (Funchal), ainsi qu’à la déforestation galopante.

. A Paris, un plan pour la nature. La mairie prépare un plan d’action pour préserver le capital naturel (faune et flore), qui pourrait être adopté à l’automne. Sa préparation fait appel aux observations des habitants, qui disposeront à la mi-mars d’un site pour les récolter (www.biodiversite.paris.fr). Quatre sites pilotes sont choisis pour ces observations.

. Le Brésil lance le chantier du premier barrage géant « vert ». A Belo Monte, dans l’Etat amazonien du Para, il sera le troisième plus grand barrage du monde, en 2015. Il est assorti d’un cahier des charges environnemental présenté somme strict. Néanmoins plusieurs ONG écologiques et les tribus indiennes riveraines y sont opposées, arguant des menaces sur la forêt, des risques d’émission de méthane, des perturbations de la pêche traditionnelle et de l’arrivée de 100 000 immigrants.

. OGM : nouvelles prises de position. La Commission européenne serait favorable à l’autorisation de mise sur le marché de la pomme de terre Amflora et du maïs MON810. Par ailleurs, l’Inde vient de refuser cette autorisation au premier OGM d’aubergine, produit par Monsanto.

. La maladie des pêchers, erreur d’un laboratoire ? Des chercheurs indépendants ont produit, auprès du tribunal administratif de Grenoble, en France, un rapport estimant que le virus de la sharka, une maladie qui décime les pêchers et les abricotiers du sud du pays, provient d’une mauvaise manipulation d’un laboratoire de l’Inra, il y a une vingtaine d’années. L’Inra a démenti toute faute.

. Le zoo de Vincennes repart. Fermé depuis novembre 2008, le zoo de Vincennes (région parisienne) doit faire l’objet d’une totale transformation, avec la création de six biozones représentant des biotopes du monde. Il rouvrira ses portes en mars-avril 2014.

. Les dromadaires, coupables de réchauffement climatique ? Le gouvernement australien projette de faire abattre les dromadaires sauvages (1 million d’individus), accusés d’émettre de grosses quantités de dioxyde de carbone. Les observations montrent qu’un dromadaire produit 0,97 tonne d’équivalent carbone par an, quand une voiture de cylindrée moyenne en produit 3,5 tonnes.

. Le Canada veut exporter largement ses produits de phoque en Chine. Privé du marché européen (l’interdiction de commercialiser ces produits prendra effet en août 2010), le Canada entend répondre aux débouchés énormes de la Chine (fourrure, viande, graisse), qui est déjà un de ses deux principaux clients, avec la Russie.

. Création du second parc naturel marin français, à Mayotte. Dans l’océan indien, 70 000 km2.

Publications

. « Biodiversité, l’avenir du vivant » de Patrick Blandin. Editions Albin Michel.

. « L’imposture climatique » de Claude Allègre. Editions Plon.

. Un « conso-guide » pour la consommation écologique des poissons, WWF-France.

. « Climat : le réchauffement est-il sûr ? », Science et Vie. Mars 2010.

 

Conférences

. « La Biodiversité », cours et conférences du Muséum. Mars-avril. www.mnhn.fr

. « Biodiversité, notre assurance-vie », Cité des sciences et de l’industrie. Mai. www.cite-sciences.fr/college