Evénements

Le réchauffement climatique à la Une

. Le réchauffement représente une menace capitale. Un rapport britannique dû à Sir Nicholas Stern (30 octobre) synthétise, pour la première fois, l’ensemble des conséquences du réchauffement climatique sur la planète, les populations humaines et l’économie mondiale. L’accentuation prévue de l’élévation des températures, si rien n’est fait de tangible pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (+ 2°C en 2050, + 5°C en 2100), se traduira par de profondes dégradations.

– La planète : altération des cycles hydrologiques avec intensification des sécheresses, des pluies, des inondations, réduction de la ressource en eau ; fonte des glaciers ; baisse des productions agricoles ; acidification des océans, avec effets négatifs sur la biodiversité marine ; hausse du niveau des mers, se traduisant par la submersion des basses terres ; perturbation de l’écologie de nombreuses espèces et risques d’extinction accrus pour certaines.

– Les populations humaines : les pays les plus pauvres supporteront un coût plus élevé, du fait de la réduction de la ressource en eau, la baisse des rendements agricoles, la fonte des glaciers, la multiplication des pathologies induites par la hausse des températures, la pollution intensifiée ; en 2050, 200 millions de personnes pourraient être déplacées en raison de l’élévation du niveau des mers.

– L’économie mondiale : d’ici la fin du siècle, toutes ces conséquences du réchauffement pourraient engendrer une sévère récession des activités économiques, avec une baisse du produit intérieur brut mondial comprise entre 5 et 20%, soit 5 500 milliards € ; une tonne de CO2 émise crée des dommages économiques chiffrés à 85 US$ ; mais si des mesures sont prises aujourd’hui pour enrayer les émissions de gaz à effet de serre, elles ne coûteraient que 1% du produit intérieur brut mondial.

Quatre ensemble de mesures sont proposées pour inverser la tendance.

– Donner un prix au carbone : actuellement, l’économie considère les gaz à effet de serre comme des externalités, c’est à dire que les coûts qu’ils induisent sur l’environnement ne sont pas capitalisés. Il faudrait multiplier les taxes sur les activités productrices de ces gaz, réguler plus sérieusement les marchés des « droits à polluer ».

– Développer  les énergies non productrices de gaz à effet de serre et d’une manière générale accentuer la coopération technique et l’information entre les pays, réduire les barrières au changement en ces domaines.

– Lutter efficacement contre la déforestation.

– Moduler l’aide au développement en fonction de des impératifs.

 

. Manifestations contre le réchauffement climatique. Le 4 novembre : 200 personnes à Paris, 20 000 personnes à Londres.

 

. Ouverture de la 12ème conférence internationale sur le climat. Le 6 novembre, à Nairobi (Kenya). Elle doit durer deux semaines et préparer les négociations (à partir de 2009) de l’après-Kyoto.

 

. Journée internationale pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé. Le 6 novembre. Une problématique essentielle, que celle des dégâts causés à la nature à la suite des conflits. Mais décidée par l’ONU, il y a cinq ans, et vécue, encore cette année, dans la quasi-indifférence générale.

 

. Création de la réserve des TAAF. La réserve naturelle des Terres Australes et Antarctiques Françaises a été instituée par décret du 3 octobre. Elle intéresse les archipels Crozet, Saint-Paul, Amsterdam et Kerguelen. A noter l’absence de la représentation des organisations de protection de la nature dans l’organisme de gestion de cette réserve.

 

. Rapport de l’IFEN sur l’état de l’environnement en France : réduction des fortes pollutions mais lenteur de la prise en compte de comportements plus écologiques par la population.

 

. Rapport « Planète vivante » du WWF : déclin des espèces de vertébrés d’un tiers entre 1970 et 2003 ; triplement de l’empreinte écologique entre 1961 et 2003, empreinte qui excède de 25% la biocapacité de la Terre en 2003.

 

. Reprise de la chasse à la baleine par l’Islande (fin octobre). Ce pays s’est fixé, en violation des règles de la Commission baleinière internationale, un quota de 9 rorquals communs et de 30 petits rorquals.

 

. Menaces sur le bouquetin des Alpes. Pressions pour inscrire cette espèce protégée sur les plans de chasse départementaux de la Savoie, de la Haute-Savoie et de l’Isère.

 

. Une chasse royale à l’ours scandaleuse. Le roi d’Espagne a tué en Russie un ours, en octobre, extrait de sa cage, et préalablement « anesthésié » avec un mélange de vodka et de miel.

 

 

Manifestations

. Assises pour la Biodiversité. Sénat, 15 novembre. Organisées par La Ligue ROC, FNE, Orée. Contact : roc-paris@roc.asso.fr

. Journée anniversaire des 30 ans de la loi de 1976 sur la protection de la nature. Ministère de l’Ecologie, 14 novembre.

 

 

Publications

. « La condition animale » de Lauriane d’Este (Editions Sang de la Terre).

 

. « Océan et Climat » de Jacques Merle (IRD Editions).

 

. « Pour un pacte écologique » de Nicolas Hulot (Editions Calmann-Lévy)