logo_revue_actu_az-80X80

 

 

Revue d’Actualité – Mardis de l’Environnement – Alain Zecchini>

Evénements

  • . Une transition énergétique mondiale ? Un sommet extraordinaire sur le climat a été programmé pour le mardi 23 septembre prochain à New-York (Etats-Unis), sous les auspices du secrétariat général des Nations unies. C’est dans cette perspective qu’a été rendu public, à la mi-septembre, un rapport de l’économiste britannique Nicolas Stern et de l’ancien président de la République mexicaine Felipe Calderon. Ce rapport, intitulé « Une meilleure croissance pour un meilleur climat », annonce dix recommandations à l’échelle mondiale pour conjuguer lutte contre le changement climatique et croissance économique : une intégration du réchauffement climatique dans les décisions économiques ; la signature d’un accord mondial sur le climat ; l’élimination des subventions aux industries fossiles ; la taxation des émissions de CO2 ; l’intégration d’un avantage financier aux investissements « bas carbone » ; la multiplication par trois des dépenses de recherche et de développement dans les technologies propres ; la multiplication des villes compactes ; l’arrêt de la déforestation ; la restauration de 500 millions d’hectares de terres dégradées ; l’accélération de l’abandon de la filière charbon. Le coût supplémentaire calculé de cette transition énergétique par rapport aux investissements nécessaires au niveau mondial (alimentation et énergie), d’ici à 2030, pourrait représenter 5%, soit 4 trillions (1 trillion = 1 million x 1 million x 1 million) de dollars sur un total de 90 trillions de dollars.
  • . La loi sur la transition énergétique en France en discussion au 1er octobre. Elle commencera à cette date à être examinée par l’Assemblée nationale. Elle prévoit cinq grands chantiers : la diminution de la part du nucléaire ; l’intensification de l’utilisation des énergies renouvelables ; la réduction de la dépendance aux hydrocarbures ; l’incitation à l’isolation des bâtiments ; la valorisation des déchets.
  • . La couche d’ozone se rétablit. Elle pourrait avoir récupéré son état initial vers 2050. Cette amélioration est due à deux causes, la réduction des émissions de composés chlorés et bromés, ainsi que l’accumulation des gaz à effet de serre. Il reste toutefois les inquiétudes concernant l’intensification des émissions de HFC (hydrofluorocarbures), dont la concentration, en termes de dioxyde de carbone, pourrait représenter 8,8 milliards de tonnes en 2050.
  • . Le climat de la France sera plus chaud. Sous la direction du climatologue Jean Jouzel, le rapport « Le climat de la France au XXIème siècle » a été rendu public. D’ici à 2050, la hausse des températures devrait être de 0,6 à 1,3°C par rapport à 1976-2005, et ensuite, jusqu’à 2100, de 2,6 à 5,3°C. Les vagues de chaleur, les pluies importantes et les sécheresses seront plus marquées.
  • . Accélération de la fonte des calottes polaires. En moyenne, les calottes polaires de l’Antarctique de l’ouest et du Groenland ont perdu annuellement 500 milliards de tonnes de glace, entre janvier 2011 et janvier 2014, suivant une étude de chercheurs allemands. Depuis la fin du XIXème siècle, les océans ont connu une élévation d’une vingtaine de centimètres, accentuant du même coup les risques sur les populations côtières ou insulaires.
  • . Des éoliennes au large de l’île d’Oléron ? Le projet est en cours, même s’il n’est pas officiel. Un exploitant allemand, WPD, prévoit d’installer un parc de 80 machines au large de l’île d’Oléron (Charente-Maritime). Il pourrait à terme produire 1 500 MW. L’exploitation devrait être lancée au premier semestre 2015. Cette initiative rencontre l’assentiment du conseil régional, mais l’opposition de la Fédération environnement durable, qui regroupe un millier d’associations et de collectifs.
  • . La bataille de la ferme des mille vaches. Projet « pharaonique » à l’échelle locale autant que nationale, la ferme qui devrait abriter un millier de vaches pour un élevage intensif (en stabulation uniquement), à Drucat (Somme), soulève des oppositions farouches. Un blocage du site par des animateurs du mouvement Novissen, renforcés de membres de la Confédération paysanne, a été effectué en septembre. Le permis d’exploitation ne concerne actuellement que 500 têtes, mais l’objectif de 1 000 têtes est maintenu par le promoteur, Michel Ramery. Lequel compte doubler cet élevage par un méthaniseur, pour la valorisation des déchets agricoles. Début 2015, les quotas laitiers, dans le cadre européen, auront disparu, et les projets de « fermes-usines » de ce type se multiplient dans d’autres pays. L’association Novissen compte faire un recours au niveau de l’Europe.
  • . Les loups de la Meuse dans le collimateur. Accusé d’une recrudescence d’attaques sur les troupeaux d’ovins, le loup suscite notamment dans les départements de la Meuse une opposition radicale des éleveurs. L’autorisation d’un tir de prélèvement, par le préfet de la Meuse, a été suspendue par le juge des référés le 9 septembre. Parallèlement, le préfet de l’Ardèche a autorisé des tirs de défense à l’encontre du loup (ils concernent les éleveurs ayant déjà subi une ou plusieurs attaques de loups).

 

Manifestations

  • . La recherche océanographique à Nausicaa. Le Centre national de la mer Nausicaa, à Boulogne-sur-Mer, a ouvert en juin une section consacrée à la recherche océanographique, avec notamment l’illustration des campagnes du navire de la Thalassa.
  • . Un « espace Grand nord » à Mulhouse. Le parc zoologique et botanique de Mulhouse a inauguré un « espace Grand nord » de 10 000 m2, illustrant la faune arctique.
  • . Colloque « Plans climat-énergie territoriaux »à Strasbourg. Organisé par l’Ademe. Palais des Congrès, 30 septembre et 1er octobre 2014.

 

Médias

  • . « Le calendrier des semis biodynamique » de Maria Thun. Les éditions du Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique.
  • . « Jardiner en biodynamie » de Peter Berg. Les éditions du Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique.
  • . « Un empoisonnement universel » de Fabrice Nicolino. Editions Les liens qui libèrent. Réquisitoire contre l’industrie chimique.
  • . « Lémuriens de Madagascar », collectif. Editions du Muséum national d’Histoire naturelle et de Conservation international.
  • . « Ânes » de Marisa Hafner. Editions Delachaux et Niestlé.
Pour partager cette information